AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 VI. LA CHAIR HUMAINE ET SES SUBSTITUTS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Messages : 136
Voir le profil de l'utilisateur http://fleshandbone.forumactif.com


Mer 23 Nov - 19:30



❝ la chair humaine et ses substituts ❞


Les goules ont longtemps vécu dans l’ombre, dévorant les humains sans se soucier des représailles. Ce n'est que vers la fin des années 1990 que l'existence des goules a été confirmée par le CCG (Commission of Counter Ghoul/Centre de Contrôle des Goules). Plusieurs programmes ont alors été mis en place au fils des années, dont un programme d’alimentation contrôlée en 2005.

Cependant, les goules ont toujours un instinct de chasseur, et elles restent nombreuses à ne pas parvenir ou à refuser de se « civiliser ». Il n'est ainsi pas rare que des goules soient arrêtées, voire tuées, pour avoir attaqué un humain. Beaucoup de goules se retrouvent derrière les barreaux ; les autres, disciplinées, soumises, se contentent de la chair humaine contrôlée distribuée par le CCG.

Il est à noter que les goules n'ont pas besoin de manger énormément. En effet, un seul cadavre leur permet de tenir 1 ou 2 mois.


les aliments traditionnels

Aliments comme breuvages habituellement consommés par les humains n’ont aucune valeur nutritionnelle pour les goules ; ils n’ont pour ces dernières qu’un désagréable goût de cendre et risquent de leur causer des vomissements. Cependant, le café est la seule substance qui leur est tolérable, conservant son goût réel et ne provoquant aucune nausée. Beaucoup de goules ont l’habitude d’agrémenter leur café de cubes de chair clonée concentrée (voir « la chair clonée » ci-dessous).


la chair humaine

Les goules dites adaptées dépendent du CCG pour se procurer leur nourriture. Si certains états et pays n'approuvent pas encore ce fonctionnement, Detroit ne s'en détourne pas. Les corps des morts non réclamés par leurs proches sont découpés puis vendus aux goules, mais l'apport en chair vient principalement des prisons : si autrefois un condamné à mort était tué par injection et finissait dans l'incinérateur, il se retrouve désormais dans l'estomac des créatures. Un condamné ne passe également plus plusieurs années dans le couloir de la mort, mais seulement quelques semaines. L'injection, par la même occasion, est constituée d'ingrédients naturels ne pouvant pas affecter les goules se nourrissant de sa carcasse.

Le sang humain pouvant également apaiser leur faim, les dons de sang sont sollicités par le CCG


les substituts

Il existe trois alternatives à la chair purement humaine.

la chair d'ajin
Il est dit que la chair d'ajin possède une saveur particulière qui produirait une euphorie chez les goules ; elle reste extrêmement rare, les ajins étant peu nombreux, et peu de goules y ont goûté.

la chair de goule
Les goules peuvent se nourrir de leur propre espèce. Le goût est cependant fade voire immonde, et ne fait que combler l'appétit ; de plus, une consommation excessive de sa propre espèce peu pousser une goule à la folie. La chair des goules anciennement humaines (les chimères) garde une saveur humaine, bien que moins appréciable. Le goût varie selon les individus.

la chair clonée
Elle a été rendue accessible aux goules par le CCG en 2012, suite à de nombreuses plaintes sur l’éthique de la distribution des cadavres. Si les scientifiques ont d'abord cloné dans le but général de faire avancer la science, la situation a rapidement évolué. Pour calmer les foules, le CCG a investi lui-même dans le clonage humain. Le processus n'étant pas encore parfait, la chair et le sang distribués n'apportent pas la totalité des nutriments essentiels, et le goût reste trop fade. Sur le même principe, il existe également de petits cubes, semblables à des cubes de sucre, constitués d’un concentré des abats de clones (yeux, vésicules, estomacs, organes génitaux et autres peu appréciés dans les assiettes), pouvant couper la faim pendant quelques temps et permettant aux goules de se nourrir plus discrètement en public. Le prix pour ces produits est fort heureusement dérisoire, et nombreuses sont les familles s'en accommodant, n'ayant pas d'autre choix.  


les saveurs

Les chairs présentent différents goûts distincts selon leur origine, leur groupe sanguins et autres facteurs divers (condition physique, âge de l’individu, etc.). Il n'est pas rare de voir les goules rechercher une saveur particulière et de ce fait, les prix varient selon la demande.


Fruité et léger O+
Fruité et vifA
Fruité et généreuxAB+
Fruité et douxB+
Aromatique et soupleA-
Aromatique et charnuB-
Aromatique et rondO-
Délicat et légerAB-




© of flesh and bone


Dernière édition par FLESH AND BONE le Lun 11 Sep - 18:22, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
 

VI. LA CHAIR HUMAINE ET SES SUBSTITUTS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Des faits trop en chair
» Conversion humaine!
» Etude sur la condition humaine.
» L'aventure, la chair avant les os !
» [acceptée] [Voleuse humaine] Nénufare

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OF FLESH AND BONE :: WHEN YOU LOOK INTO AN ABYSS :: UNDER CONDITIONS :: BLESSED WORDS-