AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 VII. LES ORGANISMES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Messages : 135
Voir le profil de l'utilisateur http://fleshandbone.forumactif.com


Sam 26 Nov - 15:57



❝ les organismes ❞



Commission of Counter Ghoul
(centre de contrôle des goules)


C'est au début de l'an 2000 que le CCG est déclaré à Detroit en tant qu’organisme officiel ; mondialement, c'est le premier dans son genre à voir le jour pour contrôler le problème des goules. Officieusement, l'organisme existait depuis déjà 1987, travaillant dans l'ombre, cherchant à prouver l'existence des créatures. Il regroupait alors plusieurs hommes de pouvoir, scientifiques et policiers.

À ce jour, les employés sont majoritairement des humains. Seul le département office, gérant les droits des goules et leur recensement, emploie un certain nombre de goules pour faciliter la communication et encourager l’intégration.

Situé au bord du Detroit River dans Downtown, la CCG Tower comporte cinq grandes tours, trois sous-sols d'incarcération, un parking privé ainsi qu'un centre de distribution et de récolte des aliments pour les goules. Des camions y circulent chaque jour par centaines pour approvisionner les divers commerces, et les goules peuvent également s'y rendre pour acheter leur nourriture. Pour vous aider à visualiser, une carte est à votre disposition.


département office
Ce département regroupe tout ce qui concerne la bureaucratie. On y retrouve les bureaux administratifs s'occupant du recensement des goules, des droits des goules ainsi que les bureaux de requêtes et l’assistance sociale. Les secrétaires et téléphonistes y travaillent en accord avec les agents de terrain, ainsi que les avocats, comptables, financiers, directeurs, conseillers et employés d'entretien. Le plus souvent, ces employés ne travaillent qu'entre les murs mêmes du CCG.  

département sécurité et défense
Divisé en trois sections, ce département est le plus connu et le plus respecté de la compagnie. Les employés de ce département sont appelés les doves (colombes) par les goules, d’après l'oiseau se trouvant sur l'emblème du CCG.

Au bas de l'échelle se trouvent les gardiens de sécurité. Certains arpentent les couloirs de l'immeuble pour protéger les employés et surveiller les goules qui circulent au sein du CCG, d'autres surveillent les sous-sols de l'entreprise, là où sont enfermées les goules dites dangereuses. Pour devenir gardien de sécurité au CCG, il suffit d'une année d'étude au Wayne State University. Le programme dédié à ce poste est connu pour être contingenté.

Les agents de la paix, s’apparentant à des policiers, sont les plus nombreux. Il faut trois années d'études au Wayne State University pour obtenir cette qualification, et le programme est connu pour être sélectif et contingenté. Nombreux sont ceux désirant le rejoindre à finir simple policier pour l'état — ceux-ci ayant une formation beaucoup moins appuyée et efficace contre les goules. Les agents de la paix patrouillent dans la ville, interviennent lors des attaques, et assurent la protection des citoyens. Ils effectuent également des contrôles de papiers pour vérifier le recensement des goules. Lors des grandes interventions, ils sont sous les ordres des inspecteurs.

Les inspecteurs sont les plus hauts gradés. Trois ans d'études pour être agent de la paix suivi de deux années supplémentaires sont nécessaires pour obtenir cette qualification. Le programme ne possède qu'un certain nombre de places et seuls les plus doués peuvent y entrer. Ils travaillent principalement sur les enquêtes concernant les goules les plus dangereuses et font face aux cas les plus sanguinaires. Au sein même de ces agents existe une élite, travaillant en relation avec le DRA, et connaissant les secrets des deux agences.

Les goules n’attaquent pas systématiquement (il peut arriver qu’un agent du CCG n’aura jamais à utiliser son arme de service tout au long de sa carrière) mais chaque agent est formé à intervenir pour protéger la population et leur propre personne dans l’éventualité d’une situation de danger. Pour ce faire, tous les agents du CCG ont à leur disposition armes, protections et munitions, spécialement conçues pour leur efficacité face aux goules : des tasers haute puissance (les tasers classiques n’ayant pas d’effet sur les goules), des balles tranquillisantes à effet instantané, et des balles d'apparence classique mais qui, une fois la cible atteinte, se fragmentent dans la plaie pour empêcher la goule de se régénérer rapidement. Il est souvent conseillé de viser les membres pour handicaper la cible et permettre sa capture, et de n’avoir recours au tir tête qu’en cas de danger extrême. Cependant, les agents du CCG savent qu'ils doivent avant tout opter pour rester à bonne distance des goules car celles-ci possédant une force décuplée par dix, en cas d’attaque au corps à corps, les blousons de protection renforcés dont sont pourvus les agents ne peuvent pas les protéger à 100% et ils risquent de se retrouver rapidement désavantagés.  

département scientifique
Regroupant les recherches sur les goules, le secteur alimentaire et le clonage, le département scientifique est large.

C’est dans le secteur alimentaire que l’on fabrique les clones, carcasses vides de conscience servant à l'alimentation des goules, et que l’on contrôle la viande non-clonée provenant des prisons des environs et des morts non réclamés. L’alimentation des goules étant une priorité, ce secteur regroupe les trois quarts des employés du département scientifique.

Les recherches sur les goules se focalisent principalement sur un moyen de comprendre, contrôler, voire éradiquer le besoin de chair humaine chez l'espèce. Si ce but semble utopique, il dissimule pourtant certains secrets : une équipe travaille à isoler certains gènes des goules, principalement leur force surhumaine et leur capacité de régénération exceptionnelle, à des fins militaires. Pour le moment, il est encore impossible de séparer les diverses capacités des goules, et les lois pour les droits de goules limitent les scientifiques dans leurs possibilités d’expérimentations. Le projet secret du DRA concernant les ajins semble plus prometteur.




Department of Research on Ajins
(département de recherche sur les ajins)


Officiellement créé en 2008, quelques semaines après l'apparition du premier ajin, le DRA existait pourtant déjà officieusement depuis 2003 en tant que département secret du CCG.

Peu sont les individus à être au courant — même au cœur du CCG — mais le DRA est avant tout une branche indépendante et secrète du CCG. Au départ, l’entreprise a voulu expérimenter sur les goules pour isoler et reproduire certaines de leurs capacités mais suite à l’instauration des lois de protection des droits des goules, et à l’apparition des premiers ajins, le département s’est plutôt tourné vers l’étude de ces derniers.


département recherche
Ce département regroupe plus des trois quarts de l'entreprise. Les scientifiques du DRA travaillent principalement dans l'ombre, expérimentant sur les ajins déclarés et captifs afin de découvrir l'étendue de leurs capacités, mais aussi pour isoler le gène qui les définit et pouvoir, par la suite, créer des supers soldats. Cette information est inconnue non seulement du public mais également de la majorité des employés du CCG et même du DRA. Seuls quelques rares individus connaissent les véritables intentions de l'organisme. Aux yeux de tous, le DRA existe pour protéger le public et enfermer les ajins. Néanmoins, certaines vidéos ont filtré et circulent sur le web, dévoilant un ajin se faisant tuer à répétition par des scientifiques. Aucune preuve n'a pu affirmer qu'il s'agissait d'employés du DRA.

département défense
Le DRA ne possède pas à proprement parler de service de défense. Les agents allant sur le terrain en cas de présence d'ajins sont des agents d’élite du CCG travaillant en relation avec les deux organismes.

Plusieurs dispositifs ont été créés pour neutraliser les ajins : des appareils auditifs protégeant de leur cri paralysant, des munitions tranquillisantes super puissantes pouvant les endormir un certain temps (tant que l'ajin ne se retire pas la vie avant que le sérum ne fasse effet), ainsi que des tasers capables de les immobiliser pendant un temps limité.



© of flesh and bone

Revenir en haut Aller en bas
 

VII. LES ORGANISMES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» organisme international de l'aviation civile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OF FLESH AND BONE :: WHEN YOU LOOK INTO AN ABYSS :: UNDER CONDITIONS :: BLESSED WORDS-