AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | .
 

 traces to nowhere (JACOB)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Messages : 30
Voir le profil de l'utilisateur


Dim 17 Sep - 12:39



Traces to Nowhere

L'air est étouffant, nécrosé par les fumées noires de quelques véhicules égarés, par les hauts immeubles dominant les rues de la ville et par les âmes endeuillées qui s'y baladent. Haut dans le ciel, les lueurs sont en déclin, poussées par le crépuscule qui s'invite et s'installera bientôt.
Elle respire lentement, Adonis, inspirant ce parfum étrange qui émane de Détroit et empli ses poumons. Des décennies qu'elle s'y affaire et pourtant, elle ne saurait s'habituer à l'activité incessante du quartier, aux pavés foulés par les pas pressés des hommes d'affaires, eux-mêmes anxieux et avides de retrouver la paix du foyer, ou tout bonnement d'éviter de se métamorphoser en festin pour un loup affamé. Un ballet incessant de vas-et-vient qu'elle a longtemps admiré, s'adonnant à rendre un rapport inutile sur des créatures qui le sont tout autant, dans les bureaux de la bâtisse. Une vision sur l'extérieur à laquelle elle s'est ancrée lorsqu'elle s'est enfoncée dans les dédales de l'édifice, ne comprenant qu'une fois dehors ô combien il lui est synonyme de prison.

Un quotidien long, empli d'ennuis et d'idées noires, en somme. De déboires et de désespoir. Alors aussitôt la sortie atteinte, elle jette un regard noir aux hôtes d'accueil échevelés qui trônent dans le hall d'entrée. Là, perdue sur le bitume, immobile devant les lourdes portes, comme soulagée de laisser derrière elle l'édifice aux allures de prison, elle ferme ses paupières et savoure la liberté atteinte. La mascarade se termine lentement, laissant derrière elle le masque de la femme dévouée pour devenir la dame perfide qu'elle est. Et dans la froideur du soir bientôt atteint, elle ne saurait s'habituer aux hautes tours dressées qu'elle laisse derrière elle, quittant les quartiers de la maudite organisation qu'est le CCG.

Dehors, elle s'écarte finalement des portes pour laisser entrer quelques visages graves, marqués par le temps et par la frayeur de l'autre, se demandant si ces âmes en peine ont conscience de pénétrer les Enfers et de côtoyer ses démons. Machinalement, souillée par ses pensées en proie à la frayeur, ses paluches fouillent son sac et dégottent une cigarette qu'elle allume sans passion. Tremblantes, ses lèvres croisent la clope, recrachent la fumée grise qu'elle admire danser dans les airs et s'évanouir dans le ciel ; disparaître, à l'image de ses vies volées qui croupissent dans les entrailles de l'immeuble.

Comme fascinée par la vie qui s'agite autour d'elle, elle s'installe contre les murs de la bâtisse, songeant aussitôt à la fourmilière qui s'anime. Elle imagine comme son existence semble frivole lorsqu'on la compare aux âmes acharnées qui la bousculent. Elle ne réagit pas, s'écarte et écrase sa clope sur le macadam. Quelques minutes s'écoulent lorsqu'enfin, les portes s'ouvrent à nouveau et dévoilent un visage qu'elle ne connaît que trop bien. Vif, l'éclat qui traverse ses yeux est tiraillé par le mépris et l'attirance d'autrui. « On s'échappe de la ruche, monsieur Randolph ? » lui crache-t-elle, alors qu'il se tourne vers sa silhouette. Les regards se croisent, le sang bouillonne dans ses veines, poussées par le cœur déchiré à palpiter davantage. Elle esquisse un sourire sur ses lèvres pâles, s'approchant de l'imposante carrure de l'homme. Sa main frêle se tend vers lui, suintant le dédain et la moquerie de l'autre. Une ironie, un jeu qu'elle instaure de ses lèvres étirées sur son visage arboré du masque enjoué.
Revenir en haut Aller en bas
 

traces to nowhere (JACOB)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Archers RdT]Comment bien enlever les traces de moulage
» Recherche traces de trames ! pour reverse !
» Suivez les traces de patte...
» Sur les traces de Nintendo
» Passi - Reviens dans ma Vie (Feat. Jacob Desvarieux et Lorenzo Raphael)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
OF FLESH AND BONE :: SO THIS IS YOUR WILDERNESS :: downtown-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet