soutenir le forum

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 Mellow ▬ ink for ink, blood for blood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Invité


Lun 18 Sep - 15:57


Mellow Nuru
trigger warning: needles 
NOM ET PRÉNOM : Mellow Nuru, anciennement Melody, mais ça ne le faisait pas trop avec son caractère. Remarque, Mellow non plus, mais ça roule mieux sur la langue, non?   ÂGE : 28 ans, il est beau l’âge adulte DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Detroit raised and borned, c’était un 23 février, les goules chantaient sur les toits et… ah non, mauvais disqueORIGINES  : Afro-américaine, on va pas remonter plus loin dans l’histoire, ça devient compliqué et Mellow en a jamais été une grande passionnée OCCUPATION : Tatoueuse en vogue dans le midtown, avec son assistant goule déclarée. Illustratrice sur le net à ses heures perdues, son compte instagram connu de quelques-uns, rien de bien intéressant… STATUT CIVIL : Célibataire, cœur à prendre et toutes ses conneries là. Mais elle n’a pas vraiment le temps, Mellow, trop occupée sur son travaille où à mater la fleuriste d’à-côté ORIENTATION SEXUELLE : pansexuelle, homme, femme, goule, humain, tout y passe, et elle ne se pose pas de question, ça va beaucoup plus vite ainsi SITUATION FAMILIALE : Papa humain, maman goule, autant dire que chez les Nuru, ca a toujours été très… vivant. Sans compté le frère et la sœur eux-même goules, le frigo connaissait des mélanges intéressants. Ajoutons qu’ils sont non-déclarés, les descentes du CCG étaient toujours suivies de près, ça, il n’y a pas dire. Entre les morceaux de chairs fraiches et les mauvaises blagues du frère ainé, ils s’entendent à merveille – la majeure partie du temps  PARTI : Goule-Friendly, c’est d’ailleurs ce qu’on peut lire sur la vitrine de son salon de tatouage, et qui lui vaut du vandalisme régulier. Faut dire que Mellow, elle a été forcée d’avoir un esprit ouvert. Même si elle suit les règlementations du CCG, reporte parfois des comportements suspects dans le voisinage, Mellow suit le derniers mouvements de ces Quatre Cavaliers avec attention, comme le restant de la population un minimum concernée par la chose. TRAITS DE CARACTÈRE : taquine – souriante – ouverte d’esprit – malicieuse – rancunière – protectrice – intelligente – sociable – prudente – avenante – avare – honnête citoyen (dans les limites du stock disponible) – aime poser les questions qui dérange – discrète – se prétend timide – faussement modeste – un brin arrogante
CHRONOLOGIE

1989 : tu es née.
1996 : tu comprends que ta famille à toi est un peu spéciale, qu’il faut pas le crier sur les toits. Tu le savais avant, mais ça n’avait pas de sens. Maintenant ça en a un.  
2000 : Tu vois un ajin de tes yeux vus et tu trouves ça cool, un peu, beaucoup. Tu gardes le secret, t’es douée pour ça
2005 : T’arrêtes l’école, t’as jamais été bonne pour ça, la seule à avoir droit aux bancs scolaires alors que ton frère et ta sœur, ils faisaient tout par correspondance, histoire de sécurité. Tu commences les petites boulots.  
2012 : Tu reprends le salon de tatouage de ton mentor, malheureusement tué par une goule sauvage, à partir de là, tu commences à te faire un nom.


THE FLESH TO THE BONE

pseudo : gan-sha âge : 25  code du règlement : MN  avatar : Zoe Kravitz crédit : Minako


i. Jesus was an ajin. C'est ce qu'elle s'est faite tatouer l'épaule, toute juste en 2008 après le premier cas ajin japonais. Un peu délicat de se rendre à l'église avec ça sur la peau, mais elle supporte bien d'avoir lancé la mode ajin ii. C'est sa mère (goule) qui a tenue à ce qu'elle sache se défendre, Mellow. Elle devait bien connaitre les risques que courraient sa fille, seule, dans les rues de Detroit. Puis, qu'y a-t-il d'étrange pour une américaine d'avoir une petite collection d'arme chez elle, ou dans sa boutique? iii. Mellow en pince sévèrement pour la fleuriste d'à-coté, à tel point que chaque semaine elle vient acheter deux bouquets de fleurs, qui finissent par décorer sa propre vitrine; elle ne perd pas espoir. iv. Elle donne régulièrement son sang, ça lui fait des bons points citoyens qu'elle perd rapidement quand elle traine dans les quartiers mal famés avec ceux de sa famille. v. A ce sujet, elle a accepté d'être marquée comme appartenant à son frère et sa soeur, une histoire de sécurité. Ils sont pas mal fusionnels, les gamins Nuru. Les liens du sang, de l'estomac, tout ça... vi. Elle garde un lien fort avec son père, seul autre humain de la famille, c'est lui qui lui a tout appris, sur comment paraitre normal dans la rue ou dans une fête d'anniversaire avec ses amies de maternelles. Ils s'appellent régulièrement et vont se faire des petits restaurants entre eux. Mais elle partage l'amour du café par tous, déformation obligatoire chez eux. vii. Quand on lui demande d'où lui vient sa tendance à être si ouverte aux goules et ajins, elle répond que son premier petit copain était une goule. Après, libre aux plus aventureux de lui poser plus de question. Mellow a tendance à répondre par des remarques crues, pas toujours vraies également.  viii. Bien ancrée dans la société actuelle, son Iphone est à portée de main, prête à twitter ou à user d'un hashtag quelconque. C'est fou les informations que cela lui apporte sur ce qu'il se passe en ville; et ça lui permet également de garder une petite quote de popularité, Mellow ne se détache pas vraiment de son image d'artiste engagée. ix. Mellow change régulièrement de coiffure, passant d'un extrême à l'autre. Un jour elle a ses longues tresses noires, et 36 heures plus tard, elle est avec une afro blondes, avant de repasser par des cheveux blonds courts. Cela fait que, souvent, les gens ne la reconnaissent pas dans la rue (pour ceux qui ne sont pas habitués). Elle a aussi une collection de perruques qu'elle portes généralement pour aller en boites, ce qui n'arrive que trop rarement: elle a un business à entretenir. x. Elle dessine toujours, ses mains sont sans cesse dans son petite carnet, des traits de feutre noir s’élançant habillement sur les feuilles, flash, croquis, idée de tatouages, tout est bon pour l'inspirer et s'en servir plus tard, sur la peau de ses clients ou sur les réseaux sociaux. Elle aime les caricatures et les scénette qui dénonce les absurdités du quotidien, surtout si elle peut faire une remarque par rapport aux goules et ajins. Mellow n'en rate pas une.  


Dernière édition par Mellow Nuru le Lun 18 Sep - 17:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


Lun 18 Sep - 16:31


You, girl
you're the type that let no one decide for ya
« Non Melody, on ne touche pas à la viande de maman, c’est pour elle et ton frère.»  Ca faisait pas grand sens, pour l’enfant. C’était la même chose que de dire qu’elle était une fille et que Jeremiah était un garçon. Après, ça entrainait la question du tuyau et de son absence chez elle. Goule et humain, c’était pareil, pourquoi maman elle a les yeux noirs, parfois, et pas elle. Ses yeux à elle, ils sont bruns, tout le temps, ambre dorée et assombrie, risette sur son visage, rire dans le fond de ses pupilles. « Mais je peux gouter au moins ? » C’était le genre de question qui mettait mal à l’aise son père, et sa mère, un peu. Ca pouvait pas la rendre malade, si sa mère en mangeait, non ? Ca se répétait souvent, et parfois, on cédait à ses caprices et dans une poêle différente, il y avait un petite bout de chaire qui frémissait dans le beurre. « C’est pas bon. » Finissait-elle, avec une petite moue. En tout cas, ça ne lui paraissait pas aussi délicieux que pour Jeremiah et sa mère.

La cuisine, c’était toujours un élément à part, un truc qu’elle partageait avec son père. C’était lui qui préparait ses petits repas et mangeait en tête à tête, lui ébouriffant les cheveux, la tenait par la main, lui enseignait les trucs et astuces de tout bon cuisinier, ou commandaient deux fois trop de nourriture au chinois du quartier, pour dissiper les soupçons. Mais Mellow, ça la dérangeait pas de manger des rouleaux de printemps deux jours d’affiler.

De l’autre côté, il y avait maman qui prenait soin d’elle, lui racontait les histoires de princesse – dont elle se lamenta bien vite – et des histoires de goules, un peu plus intéressante. C’était important, dans leur famille mixte, de dédiaboliser ce qui s’entendait aux informations, surtout après l’annonce officielle du CCG. Alors, parfois Mellow était invitée à manger en même temps que son frère et sa sœur, des plats différents, mais il y avait les mêmes règles que celles d’utiliser les couverts et de ne pas mettre ses coudes à table.

« C’est un secret, tu comprends ? C’est précieux, les secrets, les gens en sont jaloux, alors il faut bien les protéger. » Elle avait hoché la tête, ses mains serrées sur sa petite robe bleue. C’était ce qu’on lui avait dit. Mellow, très tôt, a été un électron libre, parce qu’elle était la seule qui pouvait mettre sa famille en péril. Et au lieu de voir ça comme un poids, elle le vit comme un privilège, parce que personne ne serait jamais aussi proche de sa famille qu’elle-même. Vision un peu biaisée pour une enfant de six ans, mais ça fonctionnait et elle taisait un peu tout ce qu’il se passait d’étrange chez elle (mais pas si étrange que ça, pour elle). Finalement, au lieu de changer de sujet, ou de ne pas répondre aux questions qui fâchaient, Mellow appris à mentir. Même si c’était un vilain défaut, c’était ce qu’il fallait faire pour protéger les siens. Ainsi, il y eut une fausse vie. Jeremiah et Lilith ne vont pas à l’école parce qu’ils ont peur de la foule, qu’ils sont spécial (dit avec un petit sourire, ils paraissaient pour des enfants un peu lents, voilà tout). Ca réglait beaucoup de question, et elle devint, sans le vouloir, la douce sœur qui n’avait pas de chance, mais qui prenait soin d’eux.

Autant dire que Mellow elle avait ça en horreur et elle repartait vite chez elle, où elle pouvait jouer avec son frère et sa sœur, sans que ça ne soit jugé par n’importe qui. Parfois les jeux allaient trop loin et la voix forte de maman arrêtait les gosses, comme si elle sentait un danger que Mellow n’aurait jamais pu comprendre. C’était souvent comme ça. « Va voir les voisins, s’il-te-plait. » Et il y avait cette autorité naturelle, chez sa mère. Alors, l’enfant faisait comme il se devait. Elle mettait ses petits souliers et là, il y avait des agents de la police. Non. Du CCG, un air un peu contrit, alors qu’ils interdisaient Mellow de se rendre dans la maison d’en-face. Eux aussi, ils étaient des goules. Mais eux, ils avaient été pris la main dans le sac, un meurtre ou deux épinglés dans leurs casiers judiciaires, qui serait brûlé comme leurs carcasses. « Nous ne sommes pas des animaux, Melody. Nous respectons les autres, sinon comment aurions-nous pu avoir des enfants aussi charmants que vous ? » Il y eut les mains douces de sa mère contre son front, son père qui observait du coin de l’œil, alors qu’il jouait avec Lilith.

Mais elle avait peur, Mellow, qu’un jour ses parents ne se fassent prendre, parce qu’ils n’étaient pas recensés ; ils avaient peur de ce que le monde dirait d’eux, de ce que le voisinage murmurait. Le petit côté rebelle, il était dans toute la famille et très tôt, Mellow elle prit la défense des goules, que ça soit dans ses exposés, ou tout simplement dans la rue dans les mouvements anti-goules. Elle eut affaire à la police, au CCG, un peu, sans plus. Quand son père venait la récupérer, elle savait que sa colère n’était qu’une façade. Ils étaient de grands menteurs dans la famille, ça, c’était sûr. Mais il n’y avait que la sincérité entre eux. Sauf pour cette fois, où Mellow fut attaquée par une goule osseuse et qu’un type s’est jeté entre elle et son agresseur. Elle a pris peur, un peu, mais du haut de ses dix ans, elle a choppé une brique, qu’elle a balancé sur celui qui avait perdu la tête. Alors qu’elle allait finir comme le deuxième plat de résistance, la goule s’est écartée, sans qu’elle le sache, elle avait été sauvée par l’IBM de celui qui venait de renaitre sous ses yeux. Elle aurait voulu l’interroger, s’accrocher à ses jambes pour le suivre et voir où il se rendait, cet inconnu. Mais on lui ordonna de fuir, parce que la goule était toujours prête à en démordre (oui oui, mauvais jeu de mot), et elle se réfugia jusque chez elle. Quand sa mère vit ses genoux écorchés et l’expression que prenait le mensonge sur les lèvres de Mellow, elle décida de lui apprendre à se défendre un minimum.

Elle grandit, il n’y eut pas d’évènement majeur dans sa vie ; la crise d’adolescence fit qu’elle affirma encore plus son caractère et qu’elle plaqua l’école quand elle fut renvoyée temporairement suite à une bataille qui avait éclaté (devinez le sujet, et qui a gagné). Elle commença des petits boulots de serveuse, avant de se faire recruter par son tatoueur, alors qu’elle s’était pointée, un poil trop jeune, avec ses propres dessins sous le bras, voulant se faire tatouer une phrase un peu choc, mais qui avait bien fait rire l’adulte. Commença alors des heures plantées sur sa planche de dessin, une paie minable, des douleurs dans le dos, la vibration dans le bout de ses doigts.

Elle était heureuse comme ça, et elle trouva son style. Le paysage changea un peu, des boutiques s’ouvrirent, le nom sur l’enseigne changea, l’odeur des fleurs dissimula celle du désinfectant. Il y eut les blogs, facebook, twitter, instagram ; des positions assez tranchées, les premiers pots de peintures jeté sur sa vitrine, puis des briques. Il y eut les commentaires haineux, il y eut des supports, des comics en deux cases pour se défendre, pour attaque, pour mordre. Il y eut des amis, des réseaux, des goules, des humains, des étrangers. Il y eut des sorties, des balades, des raids, encore plus d’heures penchées sur la peau des clients, des cours de Yoga pour soulager ses muscles, un peu de gin et de vodka, du café, du thé parfois, un coin goule dans le frigo de son salon, pour les clients et son apprenti. Et il y eut plein de choses encore car il n’y a rien, vraiment, qui arrête Mellow.


Dernière édition par Mellow Nuru le Mar 19 Sep - 7:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 203 Voir le profil de l'utilisateur


Lun 18 Sep - 16:38


t'es la plus belle. j'propose qu'on forme le club des chatons avec ton prénom.
zoé pue la classe, j'aime bien le perso qui se dessine. bienvenue sur fab !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 168 Voir le profil de l'utilisateur


Lun 18 Sep - 16:41


ZOE SKJNFJSBGJSDNF c'est juste la femme de ma vie
Et pour ce qu'on sait déjà du perso, je suis fan J'ai tellement hâte de voir la suite !
Bienvenue ici bôté

_________________


― rock bottom

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 115 Voir le profil de l'utilisateur


Lun 18 Sep - 17:23


Zoe :ko:
Le personnage s'annonce être trop parfait aussi
Bienvenue à toi!!

_________________

ALL THESE YEARS I'VE BEEN SEARCHING, FOR WHO I'M SUPPOSED TO BE. ALL THAT TIME I'VE BEEN WASTING, 'CAUSE I WAS RIGHT IN FRONT OF ME. OH, IT'S A CROOKED OLD TRADITION, BY A MASTERFUL MAGICIAN. BUT IN ALL THIS TROUBLE I'VE MET, I HAVEN'T GOT ONE SINGLE REGRET, NO - Yesterday , Imagine Dragons

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 169 Voir le profil de l'utilisateur


Lun 18 Sep - 18:13


mah mah mah :ko:
j'ai mourru devant zoe
devant le métier
devant les choix faits, tout entier
et la première anecdote ; d'où tu permets de tout spoiler ? fallait pas le dire, ça, aux gens, que jésus était ajin
sache que mes trois personnages sont tatoués, et donc, que tu as déjà trois clients pour mellow. aucn droit de dire non
bref bref bienvenue sur fab, et n'hésites surtout pas en cas de questions, bella

_________________


i would know him in death
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


Mar 19 Sep - 7:03


Wah, Mellow elle a déjà des fans

Merci à vous tous, j'accepte TOUT, les clients aussi, mais faudra toujours payer Cool
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 72 Voir le profil de l'utilisateur


Mar 19 Sep - 7:09


Ca donne envie de se faire tatouer, hm. Bienvenue à toi et bon courage pour la fin (?) de cette fiche. (et je plussoie mes petits camarade, Zoé, c'est tellement un bblove.)

_________________
   
« Oh death, will you spare me over and ever ?  How you are treating me  You've closed my eyes so I can see and you hurt my body and made me cold. You run my life but I have no soul.».
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 168 Voir le profil de l'utilisateur


Mar 19 Sep - 9:25


Mais ce personnage, cette fiche J'ai adoré te lire, tu exploites superbement le contexte, et Mellow est top, j'en suis fan Bon, mieux vaut éviter de mettre Ana sur son chemin, en revanche je verrais peut-être bien mon petit Saggory avec un tatouage à l'occasion, à voir
Allez hop, je te valide avec grand plaisir

félicitations, tu es validé(e)
bienvenue dans les sombres rues de detroit
Sur vos crocs ou dans vos veines coule le sang bouillant de ceux qui piétinent le bitume de Detroit. Prenez un instant pour respirer, avant d'aller vous perdre dans les obscurs recoins de la ville.

Après la validation, il est important d’aller recenser vos diverses propriétés — votre visage, votre habitation ainsi que votre occupation — dans cette cette section pour ne pas qu’ils vous passent sous le nez. Ensuite, direction cette section pour créer votre fiche de lien, un modèle (facultatif) se trouvant à votre disposition au besoin.

En cas de questions, n’hésitez à rejeter un coup d’œil aux annexes et textes explicatifs mais si vous êtes toujours perdus, rendez-vous ici pour poser vos questions au staff. N'oubliez pas de suivre régulièrement la section intrigue pour vous tenir au courant des sujets en cours et des articles parus.

Bienvenue parmi nous, et bon jeu sur FAB !

_________________


― rock bottom

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité


Mar 19 Sep - 11:08


Ah oui, il faut pas croquer ma Mellow, sinon ça va barder

Merci pour cette belle couleur, je file me faire des amis!
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
 

Mellow ▬ ink for ink, blood for blood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [WIP] Blood Angels, compagnie spéciale " I "
» Blood Bowl, les Variantes
» GN Blood Bowl
» Ligue de Bloodbowl
» citadel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OF FLESH AND BONE :: PLAYING TIL YOUR SOUL COMES OUT :: FICHES-