soutenir le forum

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 jack's obsession | milo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Messages : 67 Voir le profil de l'utilisateur


Mar 26 Sep - 15:16


JACK'S OBSESSION
Locked away inside, never says a word, hope he hasn't died
Milo Hopkins — le nom paraît familier et, très vite, le souvenir lui revient. Milo Hopkins, son cher camarade de lycée, voisin et accessoirement, celui qui avait détruit la cabane du numéro seize peu de jours après que Tybalt et sa famille se soient installés. Comment l’oublier?

De prime abord, rien ne pousse Tybalt à s’intéresser plus que ça à Milo Hopkins.  Après tout, l’eau a coulé sous les ponts sans que leurs chemins ne se croisent de nouveau et Tybalt aurait très bien pu continuer ainsi pour des années durant. Seulement, quelque chose pique sa curiosité.
A force de traîner sur internet et divers réseaux sociaux, et de guetter les moindres histoires de disparitions —  et parfois, rarement, les réapparitions miraculeuses — il était tombé sur quelque chose de curieux à propos de Milo. Celui-ci avait disparu — même, on le pensait mort. Et pourtant, apparement, il a refait surface.
Et s’il a refait surface, il n’est pas impossible qu’elle refasse surface elle aussi. Du moins, c’est ce que Tybalt ose penser avant qu’il ne se reprenne: l’histoire de Milo n’a sûrement rien à voir avec la sienne. Pourtant, la curiosité le pousse et après quelques recherches, il finit par trouver l’adresse de la librairie où travaille Milo.

Librairie, qui, d’ailleurs, n’est pas si dure à trouver. Une bonne demie-heure plus tard, Tybalt se trouve devant le bâtiment et en pousse la porte, prêt à questionner Milo pour la moindre information. Ses yeux balaient rapidement la librairie et il trouve sa victime presque immédiatement. Il s’en approche et s’appuie contre le comptoir avec son air le plus nonchalant.

Hopkins, ça alors. Quelle surprise, balance-t-il avec un faux-sourire. Il faut être vraiment idiot pour penser qu’il s’agit d’un hasard si Tybalt se pointe comme une fleur ici alors qu’il n’a, clairement, jamais mis les pieds ici avant.  En plus d’être un revenant, t’as décidé d’adopter le look qui va avec? Ou alors tu fêtes Halloween avec un peu d’avance, je sais pas trop.

Il désigne le visage de Milo avec une mimique dégoutée. Clairement, Milo est bien loin d’avoir bonne mine, ressemblant plutôt à un mec qui vient à peine de se faire passer à tabac et ce après deux semaines d’insomnie. Bref, pas la bonne forme, le Milo. Non pas que Tybalt s’en soucie réellement.

T’es occupé? Non? Parfait. Il attrape un livre sur l’étagère la plus proche et le feuillette rapidement, avant de s’en désintéresser tout aussi vite. Ca fait un moment qu’on t’avais pas vu. Qu’est-ce que tu deviens? Il croise les bras, s’affale à moitié sur le comptoir devant Milo, prenant l’air le plus intéressé possible.
electric bird.

_________________
For all I know
The best is over and the worst is yet to come.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 142 Voir le profil de l'utilisateur


Mar 26 Sep - 16:34


phase one
Les yeux rivés sur un roman russe que lui avait conseillé un habitué, Milo ne prêtait aucune attention à son café provenant d’une célèbre enseigne qui était en train de refroidir sur le comptoir et encore moins aux quelques clients qui erraient entre les rayons. Ce matin, il était seul à s’occuper de la boutique, mais n’étant pas d’humeur à faire l’inventaire, il préférait se cacher derrière son comptoir attendant simplement que le temps passe. Si son patron se pointait à l’improviste, il se prendrait sûrement une soufflante, mais il en fallait plus pour faire peur au jeune chasseur. De toute manière, depuis son retour, la plupart des gens se montraient clément, se doutant qu’il n’avait pas dû partir en club vacances au vu de ses cicatrices. Bien sûr, il se contentait de quelques vagues mensonges, éloignant le plus possible les gens de la vérité. Mentir commençait à être de plus en plus compliqué, surtout que certains commençaient sérieusement à avoir des doutes sur la véracité de ses propos. Fort heureusement pour lui, il était si peu commun qu’un humain devienne une goule, que personne n’envisageait cette option -mais combien de temps encore son secret allait-il tenir. Surtout depuis que le destin avait décidé de le tester un peu plus chaque jour.

Un silhouette familière s’approcha du comptoir, obligeant le jeune Hopkins à lever les yeux de son ouvrage. Il ne lui fallut que quelques secondes pour reconnaître son ancien voisin, celui qui avait aménagé au numéro après la mort de la famille de Romy. Une goule recensée qu’il ne portait certes pas dans son coeur, mais qu’il avait avec le temps sortie de sa tête. Il fallait croire que c’était à la mode de réapparaître comme ça, du jour au lendemain. Non sans une pointe de mépris dans le regard, il contemplait le mini-show que lui offrait le jeune homme, se demandant combien de temps il avait bien pu répéter son entrée. « Toujours aussi drôle, Monroe Prince des chats. » Faire des blagues au sujet du prénom shakespearien de ce dernier l’amusait toujours autant, même après des années sans se parler. Cela dit, blague à part, Milo était assez curieux de savoir ce qui pouvait bien poussé Tybalt à venir toquer à la porte de la librairie.

Peu de chance que cela soit l’envie de lire un livre ou simplement de prendre des nouvelles comme il essayait de le faire croire. L’étrange numéro du promeneur de chien le blasait plus qu’autre chose, si bien qu’il décida de prendre les devants. « Au lieu de faire semblant de savoir lire, tu pourrais peut-être me dire ce que tu me veux ? » Comme pour montrer qu’il était prêt à écouter, il se redressa sur sa chaise, tel un prince dans son trône.
(c) AMIANTE

_________________
" i want pluto to be a planet again " Whoever fights monsters should see to it that in the process he does not become a monster. And if you gaze long enough into an abyss, the abyss will gaze back into you.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 67 Voir le profil de l'utilisateur


Mer 27 Sep - 16:44


JACK'S OBSESSION
Locked away inside, never says a word, hope he hasn't died
L’odeur désagréable du café emplit l’espace, arrache à Tybalt un léger froncement de sourcils mais se garde de commenter. Derrière son bouquin, Milo lui adresse, égal à lui-même, un regard des moins accueillants. Aussi aimable qu’une porte de prison, même après toutes ses années. Et à part le fait qu’il est, justement, un peu plus âgé qu’il ne l’était à leur dernière rencontre, Milo reste un sale gosse, visiblement.

Toujours aussi ingénieux dans les surnoms. T’as pas plus de culture qu’un gosse de seize ans, répond d’un ton affreusement ledit “prince des chats”. N’importe qui avec un minimum de culture aurait pû faire la référence. Décevant, de la part de quelqu’un qui a fait de plus longues études que lui.

Son regard se pose de nouveau sur le livre et l’envie de reprendre le livre, passer quelques minutes à se plonger dans la lecture juste sous le nez de Milo, pour le faire chier, le brule. Même s’il affiche un petit sourire narquois, il se retient — car aujourd’hui, exclusivement, il n’est pas venu pour faire chier les gens. Cette fois, il a une idée derrière la tête: elle consiste à se mêler de la vie des autres.

Ce que je te veux? Bah, j’avais entendu dire que t’étais mort, ou quelque chose comme ça. J’avoue, j’étais curieux de voir à quoi ressemblait un vrai mort-vivant. Tybalt détaille Milo de la tête aux pieds. Je suis déçu.

Contrairement aux zombies de Romero, Milo a… l’air à peu près normal. Un peu pâlot, mais rien à voir avec les créatures. Alors quoi? Milo a juste disparu pendant longtemps et quand il revient, rien n’a changé? Non — ça sonne faux rien que de le penser.

Alors qu’est-ce qu’y t’es arrivé? On revient pas d’entre les morts comme ça, aux dernières nouvelles. Enfin, à part certaines personnes… En faisant référence à cette vieille vidéo d’il y a deux ans.Il hausse les épaules. Qu’est-ce qui t’es t’arrivé, t’as détruit la cabane de la mauvaise personne et elle s’est fâchée?
electric bird.

_________________
For all I know
The best is over and the worst is yet to come.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 142 Voir le profil de l'utilisateur


Jeu 28 Sep - 16:40


phase one
Ses doigts tapotaient de manière extrêmement régulière le vieux bois sombre du comptoir, tandis que ses yeux se contentaient de fixer l’individu qui se trouvait juste devant lui. L’impatience montait lentement en lui, partagé entre l’envie de savoir ce qui pouvait bien pousser Tybalt Monroe à venir ici et l’envie de l’ignorer comme il avait d’ailleurs toujours si bien fait. Malgré la question assez claire qu’il avait formulé, le promeneur de chien tournait autour du pot, en concentrant la conversation sur son retour d’entre les morts. Milo avait l’habitude que ce sujet arrive sur la table, d’ailleurs cela commençait sérieusement à le gaver, bien qu’il puisse parfaitement comprendre l’inquiétude de ses proches. Cependant, il avait un peu plus de mal à comprendre pourquoi le brun se souciait de son état et même de sa vie en général. Les deux jeunes hommes avaient mutuellement appris à s’éviter et à s’oublier, pourquoi changer la donne aujourd’hui ?

Bien que son regard était parfaitement vide d’émotion, comme s’il n’écoutait pas un piètre mot de ce que l’autre pouvait bien dire, Milo essayait de comprendre en quoi son retour d’entre chez les morts pourrait réellement intéresser Tybalt ? Seulement, aucune idée ne lui venait, incapable de trouver la dernière pièce du puzzle qu’on lui présentait. Et s’il y avait bien une chose que le libraire ne supportait pas, c’était bel en bien de ne pas savoir et de ne pas comprendre quelque chose. Agacé, il décida d’ignorer les derniers mots du promeneur de chien et de lui offrir un sourire enfantin. « Si tu veux des histoires sur des retours à la vie, je te conseille la section H, moi j’ai autre chose à foutre. » Sur ces belles paroles, il attrapa son livre et fit semblant de se replonger dans sa lecture. Tybalt n’avait pas répondu à sa question et temps qu’il ne le fera pas, il se contentera de l’ignorer. Une seule chose comptait désormais, savoir ce qui était si important aux yeux de cette goule pour faire appel à lui, l’ignoble chasseur qui a détruit par une nuit de printemps la cabane du numéro 16. Milo le savait, en se comportant ainsi, il allait bien finir par forcer l'autre à cracher le morceau, peu importe le temps que cela pourra prendre.
(c) AMIANTE

_________________
" i want pluto to be a planet again " Whoever fights monsters should see to it that in the process he does not become a monster. And if you gaze long enough into an abyss, the abyss will gaze back into you.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 67 Voir le profil de l'utilisateur


Dim 1 Oct - 12:01


JACK'S OBSESSION
Locked away inside, never says a word, hope he hasn't died
Avec ce sourire gamin collé sur le visage, Milo a tout bonnement une tête à claques et Tybalt se demande ce qui le retient de lui en mettre une. Il n’est pas du genre porté sur la violence, c’est peut-être juste ça qui le fait lever les yeux au ciel sans rien faire de plus. Visiblement, le blond n’est pas d’humeur à parler — même s’il ne s’attendait pas à ce qu’il vide son sac comme ça, surtout à la première goule qui se pointe, un peu curieuse. Il va falloir faire preuve d’un peu plus d’ingéniosité pour en savoir plus sur le cas “Milo Hopkins”.

Tybalt attrape donc le livre derrière lequel Milo prétend se plonger et se racle la gorge, comme pour attirer de nouveau son attention. Il ne va pas lui laisser le plaisir de l’ignorer pendant plus de quelques secondes.

Super, mais je suis pas venu là pour voir les bouquins, y’a plein d’autres librairies où tu n’es pas où je peux faire ça. Je vais faire court, vu que “monsieur” a “autre chose à foutre”, ajoute-t-il, en mimant les guillemets. T’étais où le jour où t’as disparu, quel quartier?

Avec le ton digne d’un enquêteur de police, il ne manque plus qu’à Tybalt un petit calepin et un peu de crédibilité pour qu’on croit presque à son pseudo-interrogatoire. A son tour de tapoter des doigts contre le comptoir, fixant sans ciller Milo. Peut-être que s’il le fixe assez longtemps, Milo finirai par craquer et vider son sac une bonne foi pour toute, révélant son lot d’informations intéressantes. Ou alors, cela pourrait durer très longtemps encore.

Dis toi que plus vite tu me réponds, plus vite je me casse. C’est dans ton intérêt. Sinon, je te colle jusqu’à… Jusqu’à ce que j’ai ma réponse. Tybalt sourit pendant quelques secondes, mais un sourire tout sauf sincère. J’suis patient et j’ai tout mon temps. Ton choix.

La balle est dans le camp de Milo, maintenant.
electric bird.

_________________
For all I know
The best is over and the worst is yet to come.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 142 Voir le profil de l'utilisateur


Dim 1 Oct - 14:02


phase one
Véritable enquêteur en herbe, il impressionnait presque Milo par sa persévérance et sa détermination à en savoir plus sur ce mystérieux retour à la vie. Tybalt gérait la conversation à la manière d’un inspecteur de police en plein interrogatoire, cherchant coûte que coûte à récolter la moindre information utile. D’ailleurs, plus il parlait, plus le libraire sentait que l’information qu’il cherchait avait effectivement un lien avec lui et sa propre disparition. Si le promeneur de chien détenait des informations précieuse à ce sujet, il serait assez utile d’en prendre connaissance.  Sans le savoir, Tybalt avait subitement attiré l’attention de Milo, qui restait cependant très calme, préférant ne pas tirer de conclusions arrivent qui pourrait mettre son secret en danger. « Qui a dit que j’avais réellement disparu ? » Un sourire sournois en regardant l’autre, avant de reposer pour la deuxième fois son livre sur le comptoir de la boutique. La conversation sonnait comme un jeu pour le blond, qui comptait bien la diriger pour mieux la contrôler. « Imaginons un instant que cela soit le cas, je ne vois pas en quoi cela pourrait te concerner, sauf si tu caches quelque chose. Et comme tu ne réponds pas à ma question, je suis certain que c’est le cas. » Pour Milo, il était plus que nécessaire de savoir ce qu’une goule comme Tybalt pourrait bien vouloir à un psychopathe de scientifique -à condition bien sûr que ces deux histoires soient belles et biens liées.

« Et arrête de penser que tu es en position de force. C’est toi qui a besoin de moi, pas l’inverse. Tu seras obligé de cracher le morceau pour avoir ce que tu veux, peu importe le temps que cela prendra. » Si Monroe avait pensé une seule seconde gérer la conversation, ce n’était certainement plus le cas. Le chasseur savait que ce dernier allait parler, parce qu’il savait que c’était la seule manière d’avoir ce qu’il souhaite. Un cercle vicieux qui satisfaisait légèrement Milo. Son sourire de sale gosse affiché sur le visage, il s’enfonça un peu dans son fauteuil, ne quittant pas la goule du regard. Ses pions étaient en place, il ne restait plus qu’à attendre sagement le tour de l’autre.
(c) AMIANTE

_________________
" i want pluto to be a planet again " Whoever fights monsters should see to it that in the process he does not become a monster. And if you gaze long enough into an abyss, the abyss will gaze back into you.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 67 Voir le profil de l'utilisateur


Dim 1 Oct - 14:53


JACK'S OBSESSION
Locked away inside, never says a word, hope he hasn't died
Visiblement, sa question a fait mouche et a fait changé Milo d’avis. Ou, du moins, a délié sa langue. D’un coup, le sale gosse semble beaucoup plus entrain à parler, mais ce n’est pas pour autant qu’il balance les informations précieuses que Tybalt aurait voulu entendre. Au lieu de ça, il retourne totalement l’interrogatoire, faisant de Tybalt celui qui passe à la casserole. Un retournement de situation des moins plaisant, même frustrant. Néanmoins, la goule est sûre d’une chose: quelque chose intéresse Milo. Reste à savoir quoi exactement.

Alors, déjà, qui a dit que je croyais que t’avais vraiment disparu? Il hausse légèrement un sourcil, masquant sa frustration par la même occasion. Tybalt ne joue pas pour gagner; d’ailleurs, il joue rarement. Mais s’il se trouve obligé de jouer — comme maintenant — il n’accepte pas de perdre. Comme tu ne réponds pas à ma question non plus, je pense que toi aussi, tu as quelque chose à cacher.

Qu’est-ce qu’il peut bien cacher? Après tout, s’il n’y avait rien eu, aucune disparition et un simple malentendu, Tybalt ne voit pas pourquoi Milo prends tant de mal pour éviter ses questions. A part peut-être si la situation est vraiment honteuse, mais cela ne semble pas être le cas. Il aurait été extrêmement facile de rétablir la vérité si sa disparition n’était qu’une rumeur ou un malentendu.
Sans pouvoir en être sûr à cent pour cent, quelque chose lui souffle que sa disparition et celle de sa petite amie sont sûrement liées. Mais ça, Milo n’a pas besoin de le savoir.

Moi, avoir besoin de toi? Tybalt ricane et se reprend rapidement. Tu crois tout savoir, Hopkins, c’est touchant. Mais si ça se trouve, j’ai peut-être des informations à te donner — enfin, seulement si t’as réellement disparu, bien sûr.

Prêt à tout pour retourner la conversation à son avantage, Tybalt laisse un léger silence s’installer, avant de reprendre. Aussi flegmatique qu’à son habitude, il fait quelques pas vers la sortie avec un léger haussement d’épaules mais toujours sans quitter Milo des yeux.

Mais si tu ne veux pas répondre, tant pis pour toi. Je garde ce que je sais et je trouverais ce que je voulais savoir ailleurs. On aurait pu s’entraider, enterrer la hache de guerre… Tant pis.
electric bird.

_________________
For all I know
The best is over and the worst is yet to come.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 142 Voir le profil de l'utilisateur


Dim 1 Oct - 17:16


phase one
La conversation tournait définitivement en rond, sans grande maturité d’ailleurs. Les deux jeunes hommes se chamaillaient pour savoir qui allait diriger la conversation, sans réellement faire avancer le débat. Si Tybalt pensait faire fléchir Milo, il se mettait clairement le doigt dans l’oeil et ce n’était pas en faisant semblant de partir qu’il allait le faire changer d’avis. « Si tu n’avais pas besoin de moi, tu ne serais pas là. Après, personne ne te retiens. » Un sourire en direction du jeune homme qui se dirigeait en direction de la sortie, tout en buvant quelques gorgées de son café, la seule chose qu’il pouvait encore consommer comme avant. Sa vie n’avait plus rien en commun avec celle qu’il avait longuement mené et d’une certaine manière, Milo se considérait presque comme déjà mort. Pour lui, ce n’était qu’une question de temps avant que les choses dégénèrent et qu’il devienne définitivement trop monstrueux pour être humain. Bien sûr, il n’était pas de nature à baisser les bras et se battra le plus longtemps qu’il pourra pour garder la tête hors de l’eau, tout en sachant que peu importe à quel point il se débattra, rien ne lui évitera l’inévitable.

Cela dit, avant de devenir définitivement fou, il comptait bien finir certaine chose, comme retrouver la personne qui lui avait fait ça. Un scientifique contre nature, qui s’amusait à faire des expérience sur des innocents. Ses yeux scrutèrent mécaniquement le dos du jeune homme, recollant quelques morceaux du tableau. « Tu cherches quelqu’un ? » Maintenant qu’il y pensait plus sérieusement, il ne voyait pas comment cela ne pouvait pas être le cas. S’il avait autant besoin de savoir comment il avait disparu et pourquoi il avait réapparu, c’était sûrement qu’il était à la recherche de quelqu’un. Milo n’était peut-être pas la seule victime de cet homme. S’il disait vrai, alors cette personne avait de sérieux ennuis et les secondes lui étaient comptées. Bien sûr, rien n’était encore sûr et il ne fallait pas tirer de conclusions hâtives, seulement si c’était réellement le cas, Tybalt ferait mieux de se préparer au pire. Milo fixait l’autre pour observer sa réaction, presque certain d’avoir misé sur le bon cheval en balançant cette question.
(c) AMIANTE

_________________
" i want pluto to be a planet again " Whoever fights monsters should see to it that in the process he does not become a monster. And if you gaze long enough into an abyss, the abyss will gaze back into you.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 67 Voir le profil de l'utilisateur


Dim 8 Oct - 8:34


JACK'S OBSESSION
Locked away inside, never says a word, hope he hasn't died
Claquer la porte sans un regard en arrière pour mettre fin à une conversation frustrante est bien tentant — Tybalt est à deux doigts de foutre le camp, avec une petite pique insolente comme ultime parole — mais aussi complètement contre-productif. Il a déjà assez perdu de temps à tourner autour du pot et à continuer le petit jeu idiot sans que l’un des deux ne fassent avancer les choses. Le temps est précieux, surtout quand déjà plusieurs semaines se sont écoulées. Les espoirs sont maigres et les explications, multiples. Mais Tybalt ne semble pas vouloir lâcher l’affaire tant qu’il n’aura pas eu une réelle explication — même s’il s’agit d’une mauvaise nouvelle. Depuis le temps, il a eu le temps de se préparer à beaucoup d’éventualités et ne cherche qu’à découvrir quel scénario est le bon.

Alors qu’il s’avance quand même vers la sortie, réfléchissant à la suite de ses actions et roulant les yeux en imitant, moqueur, Milo (“Si tu n’avais pas besoin de moi, tu ne serais pas là,” marmonne-t-il sans grande maturité ), ce dernier semble avoir reconstitué le puzzle de la conversation et la petite phrase, d’apparence anodine, tombe juste. Visiblement, le libraire est plus futé qu’il n’en à l’air et Tybalt l’a sous-estimé. Il marque une pause, quelques secondes, histoire de réfléchir à sa réaction.

Mais c’est que ça travaille là-dedans, en fait, raille-t-il, amusé. Il revient sur ses pas, les yeux rivés sur Milo, le scrutant pour déceler ce qu’il pouvait bien penser. On peut dire ça, répond Tybalt simplement, sans rien ajouter. Ca t’intéresse?

Au final, Tybalt est réellement curieux, à présent. Manifestement, quelque chose était arrivé à Milo — mais quoi, exactement? Sûrement plus qu’un simple passage à tabac, il ne fallait pas avoir un Master pour comprendre ça. Cela devait être assez important pour qu’il le garde pour lui, Tybalt manquant encore d’éléments pour formuler une hypothèse. Il enfonce ses mains au fond de ses poches et s’appuie sur la bibliothèque la plus proche, tentant de trouver les pièces manquantes.
electric bird.

_________________
For all I know
The best is over and the worst is yet to come.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 142 Voir le profil de l'utilisateur


Dim 8 Oct - 13:12


phase one
Sa question balancée sur le tard fit mouche, et Milo ne pouvait s’empêcher d’offrir un sourire satisfait. Comme bien souvent, son esprit avait misé dans le mille et il était maintenant certain que Tybalt était à la recherche de quelqu’un. Des disparitions dans la ville de Détroit, ce n’est pas ce qu’il manque et pour dire vrai les chances que les deux affaires soient liées étaient maigres, mais ça Pluton préférait en avoir le coeur net. Déjà, parce que cela pouvait l’aider à retrouver les traces de ce psychopathe et enfin parce que quelqu’un était hypothétiquement en danger. « Depuis quand ? » Comme toujours, Milo ignorait les questions de l’autres, préférant diriger la conversation à son aise, en espérant que Tybalt accepterait de coopérer sans poser trop de questions. Parce que même s’il acceptait de l’aider, il était hors de question que ce dernier en découvre de trop à son sujet. Si Tybalt voulait de son aide, cela sera uniquement comme et quand Pluton le voudra. « Je peux éventuellement me renseigner, disons que j’ai des contacts. » Pour la première fois depuis le début de la conversation, Milo bougea enfin de son fauteuil si confortable pour s’appuyer sur le comptoir.

« Tu aurais une photo ? » Habitué des bas quartiers et des mauvaises fréquentations, il savait à qui s’adresser pour retrouver quelqu’un. Seulement, il est plus simple de savoir à qui ressemble la personne que l’on cherche avant de se lancer corps et âme. De plus, il était assez curieux de savoir qui Tybalt pouvait bien chercher, surtout qu’il n’avait absolument entendu parler d’une disparition au numéro 16, autrement dit peu de chances que cela soit quelqu’un de sa famille. Sur le visage du brun, on pouvait lire une certaine inquiétude, qui faisait presque un peu de peine au chasseur. C’était sûrement à ça que devait ressembler ses proches quand il a disparu et honnêtement il n’imagine même pas le cauchemar que cela doit être d’attendre de savoir si quelqu’un qu’on aime est mort ou pas.  

« Après, je pense que tu fais fausse route, ça n’a aucun rapport avec mon léger accident. » Milo ne voulait pas donner de faux espoirs à l’autre, se disant que les chance de la trouver vivante étaient dans tous les cas très maigres. Sans parler qu’il n’avait pas réellement envie de mettre Tybalt sur la piste de son secret.  
(c) AMIANTE

_________________
" i want pluto to be a planet again " Whoever fights monsters should see to it that in the process he does not become a monster. And if you gaze long enough into an abyss, the abyss will gaze back into you.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 67 Voir le profil de l'utilisateur


Dim 8 Oct - 16:05


JACK'S OBSESSION
Locked away inside, never says a word, hope he hasn't died
Il est stupide de croire que l’histoire de Milo et l’histoire de sa copine sont forcément liées — en fait, Tybalt espère trouver que ce qui est arrivé à Milo n’a absolument rien à voir avec elle. Il la connaît assez bien pour avoir effacé quelques scénarii trop improbables : elle n’a pas pu disparaître du jour au lendemain parce qu’elle rêvait de voir ailleurs ou pour fuir des problèmes. Il a assez fouillé partout après sa disparition pour être absolument certain qu’il ne s’agit pas de ça. Alors quoi? Il explore toutes les possibilités pour les éliminer. Une fois qu’il saura celle de Milo, il pourra la rayer des explications possibles; il n’y a aucune chance qu’elle se soit retrouvé dans le même genre d’histoire que lui, un chasseur.

Milo, lui, jubile, tout satisfait d’avoir vu juste — il suffit de voir son petit sourire pour comprendre et il arrache à Tybalt un petit soupir. Mais décide néanmoins de pas commenter, gardant ses petits commentaires et petites piques pour un moment moins important. Car Milo sait quelque chose, assez pour qu’il pose des questions.

Quelques semaines. Pas tout à fait un mois, dit-il, après avoir fait mine de réfléchir, bien qu’il sache le nombre exact de jours. Et tu veux pas partager ton réseau? Il suit des yeux le libraire. Non? Tant pis, j’aurais essayé.

L’envie de lui poser milles questions sur ce fameux “réseau” et pourquoi tout ça l’intéresse lui brûle la langue, mais Milo semble ignorer chacune de ses questions. Plutôt que de perdre son temps à poser des questions qui resteront sans réponse.

Je dois avoir ça. Tybalt se montre coopératif, fouillant dans son téléphone et sur les réseaux sociaux pour trouver la photo la plus anodine d’elle. Une photo qui ne dit pas trop à Milo quel genre de liens les lie. Une fois satisfait de son choix, il tend le portable a Milo. Tiens.

Il reprend le téléphone après quelques minutes, avant que Milo n’ai l’envie de fourrer son nez dans ses affaires et d’aller fouiller un peu plus. Lui montrer une photo est largement suffisant pour demander des informations. Il n’a pas besoin d’en savoir plus — pour l’instant, en tout cas. Si plus tard, le besoin se fait d’expliciter certaines choses… Tybalt y pensera à ce moment là. Pour l’instant, Milo en sait largement assez.

“Petit accident”, fait Tybalt avec un léger rire moqueur, je me doute bien que ça n’a rien à voir avec tes petites occupations, mais disons que je préfère en être certain.
electric bird.

_________________
For all I know
The best is over and the worst is yet to come.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 142 Voir le profil de l'utilisateur


Dim 8 Oct - 17:15


phase one
« Ah oui, ça commence à faire un petit moment en effet. » Le temps ne jouait jamais en faveur des disparus et encore moins dans les rues de Détroit, la ville du crime par excellence aux Etats-Unis. Un mois c’était énorme, la police avait dû abandonner l’affaire à la longue et il y avait même de fortes chances que tout le monde l’ait déjà enterré, comme sa famille et ses proches l’avaient fait auparavant. Ne plus retrouver de corps n’avait rien de surprenant dans le monde dans lequel on vivait et il n’y avait jamais eu de cercueils vides dans les cimetières du pays. Milo se doutait bien que ce n’était pas facile pour Tybalt de chercher quelqu’un sans même savoir s’il avait la moindre de chance de la trouver et d’une certaine manière, il trouvait cela assez brave de sa part. Le chasseur ne portait certes pas le jeune homme dans son corps, mais il pouvait néanmoins noter que ce dernier essayait au moins de faire quelque chose au lieu de rester planté là à rien faire comme tous ces gens qui se contentent poster des punchlines engagées sur les réseaux sociaux sans jamais réellement agir pour faire changer les choses. Après tout, il vaut mieux regretter d’avoir fait certaines choses, plutôt que de regretter de ne pas les avoir faites.

Contre toutes attentes, Tybalt coopéra en lui montrant une photo de la personne qu’il cherchait. Une jolie rousse au teint pâle et aux yeux verts, le genre de fille que n’importe quel homme trouverait charmante. Après avoir regardé quelques instants le visage de la disparue, il regarda le brun ranger son téléphone. « Petite amie ? » La voix de Milo était plus douce qu’auparavant, montrant même une certaine compassion. Malgré ce que tout le monde pouvait penser, le chasseur était loin d’être méchant et ses intentions étaient bien plus valeureuses qu’on ne pouvait le montrer. Au delà de son sale caractère et air patibulaire, se trouvait un garçon plutôt doux et sympathique.

Jugeant qu’il avait déjà perdu trop de temps à discuter, Milo attrapa son livre sur le comptoir et le rangea sur l’étagère avant de regarder sa montre. Il lui restait deux heures de boulot, exactement le temps qu’il lui faudrait pour demander si quelqu’un avait vu cette jolie rousse. « Bon, tu sais quoi je vais voir si je trouve quelque chose, mais tu ferais mieux de ne pas trop y croire. » Quand bien même leurs histoires seraient similaires, il y avait peu de chance qu’elle y survive, si bien qu’il fallait mieux ne pas se faire trop d’illusions -après tout, les morts reviennent rarement à la vie.
(c) AMIANTE

_________________
" i want pluto to be a planet again " Whoever fights monsters should see to it that in the process he does not become a monster. And if you gaze long enough into an abyss, the abyss will gaze back into you.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 67 Voir le profil de l'utilisateur


Dim 8 Oct - 17:54


JACK'S OBSESSION
Locked away inside, never says a word, hope he hasn't died
C’est rien de le dire, songe Tybalt. Il aurait pu en vouloir aux enquêteurs de ne pas avoir plus poussé l’enquête mais, des cas de disparitions, il y en a à la pelle, il suffit de voir les affiches collés au supermarchés le plus proche pour s’en rendre compte. De plus, ils préfèrent sans doute se concentrer sur des cas plus urgents, des enfants, par exemple. Une adulte qui disparaît, sans indice, sans corps, évidemment, le cas est vite classé sans suite. Peut-être que le reste de sa famille a tourné la page mais ça, Tybalt l’ignore. Lui préfère s’obstiner à mener l’enquête par ses propres moyens. Mais il faut parfois se rendre à l’évidence, il n’est pas enquêteur et simplement un citoyen lambda avec quelques moyens et le sentiment de tourner en rond et de ne pas s’en sortir se fait de plus en plus pesant. Alors oui, ça fait un petit moment et débarquer à la librairie de Milo ressemble, en effet, plus à un dernier essai désespéré.

Amie, rectifie Tybalt, l’air de rien, trop fier pour avouer que Milo a, une nouvelle fois, vu juste.

Il est un peu surpris du changement de ton du libraire — d’un coup, moins proche du chasseur mais plus d’un être humain compatissant. Il arque un sourcil un peu surpris, comme quoi, il ne faut pas forcément se fier aux premières impressions. Cela ne suffit pas à faire totalement changer d’avis Tybalt ; Hopkins reste un sale gosse, mais peut-être avec plus de dimensions qu’il ne croyait.

T’inquiète. De toute manière, la plupart de ses scénarios se résument plus à la retrouver morte depuis longtemps;  les avertissements de Milo le laissent impassible. J’te laisse faire tes recherches. Je sais où tu te trouver si j’ai besoin.

Il quitte finalement la librairie, sans trop savoir que penser. S’il a plus ou moins confiance en les capacités du chasseur, il ne peut s’empêcher de croire que la retrouver serait trop beau pour être vrai. Mais à ce stade, l’affaire n’est plus entre ses mains et il ne peut qu’attendre un retour de Milo. Il soupire.
electric bird.

_________________
For all I know
The best is over and the worst is yet to come.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
 

jack's obsession | milo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [ Roman maritime ] Les aventures de Jack Aubrey, Patrick O'Brian
» SCENARIO : BLACK JACK GEARY
» Quand maluka découvre jack bauer
» Jack Rackham ou la vie d'un brigand
» Post de Jack Rackam sur operation zero

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OF FLESH AND BONE :: SO THIS IS YOUR WILDERNESS :: midtown-