soutenir le forum

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 Never trusting [Myung & Isaiah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Messages : 102 Voir le profil de l'utilisateur


Mer 11 Oct - 5:36



_________________


❝ ALL WAS CREATED OUT OF THE NIGHT ❞


Dernière édition par Isaiah McCloud le Sam 14 Oct - 12:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 204 Voir le profil de l'utilisateur


Mer 11 Oct - 17:01


Bien que le ciel eût été bleu toute la journée, Myung sent venir l'orage ce soir. Il ne sait expliquer ce qu'il ressent à l'instant, autrement qu'en affirmant avec certitude qu'un grand malheur allait arriver. Sans doute que la compagnie de son chat l'a aidé à développer une sorte de sixième sens. Ou simplement est-ce son instinct qui se réveille, après avoir dormi pendant des années. Il penche volontiers pour cette proposition, il reconnaît la situation. Qui en bien ou en mal, a toujours dicté les grands moments de sa vie. La dernière fois qu'un tel sentiment l'a pris au ventre, il attendait patiemment le retour du leader du Lion de Némée. Caché dans leur planque, il s'est retrouvé en face de la mort quand la porte s'est ouverte. Pour l'avoir regardé droit dans les yeux, il sait maintenant qu'elle n'a rien d'effrayant. Au contraire, il avoue ne pas être d'accord avec les légendes urbaines. Il ne l'a pas trouvé si effrayante. Ce qui l'a vraiment terrifié c'est d'avoir rouvert les yeux par la suite. Le véritable cauchemar, c'est de survivre et d'en être à jamais profondément changé. Pas uniquement dans sa tête, mais même dans son corps, jusqu'à l'âme.
A partir de là, il a lâché l'idée de vivre une vie paisible ou d'avoir de la chance à l'avenir. Le reste n'a été qu’enchaînement de situations plus ou moins pires.

Son service étant presque terminé, il s'assure comme à son habitude qu'il ne reste personne  - et si ça ne tenait qu'à lui, il pourrait rester ici jusqu'au bout de la nuit. En général, les habitués comment à s'en aller à cette heure-là, tous aussi vieux que la décoration et ruinés, c'est le moment de retrouver leur chaumière. Comme personne ne l'attend, Mew peut prendre son temps. C'est l’avantage de la solitude, il peut la combler quand le désir lui prend et le teste du temps, il peut se contenter de lui même sans avoir de compte à rendre. Pourtant, ce soir, un visage se détache des autres, un qu'il n'a pas remarqué avant. Pourtant, Mew prend un malin plaisir à connaître la vie de ses clients par coeur. Grâce à eux, il se construit la sienne, fabrique les mensonges qu'il donne à ses conquêtes. A s'entendre, il est un type génial, engagé dans la cause animale, vegan, faisant des études dans la statistiques et bossant pour une chaîne télévisé connue. Le Myung fictif à l'air bien plus passionnant que le vrai.  Celui de chair et d'os se contente de travailler jusqu'à l'épuisement et semer la terreur derrière son ordinateur. Rien de bien courageux. Mais Myung le sait, il est lâche et personnel : c'est ce qui  lui sauve la vie au quotidien. Il aime écouter les autres, se laisse bercer par des vies qu'il ne vivra jamais.
Ça à l'air d'être vraiment bien, d'être comme tout le monde.  

Il traîne sa carcasse à moitié endormie par l'épuisement en face du client et lui rempli son verre, vidant nonchalamment la bouteille - une de moins qu'il pense. C'est offert par la maison. Son sourire commercial glisse tendrement sur ses lèvres et il redresse ses lunettes sur son nez. Il à l'air triste, fatigué. Des cernes marquées et il a mangé le rouge sur ses lèvres - ça surprend toujours au départ. Myung piquait le maquillage de sa mère pour l'emmerder, il a gardé l'habitude. Il se sent plus à l'aise déguisé ainsi.
Les yeux de l'étranger ressemblent à l'orage. On ne sait jamais quand la foudre va tomber. Le gamin hausse les épaules et baille discrètement. Vous êtes nouveau dans le coin ? Je crois pas vous avoir déjà vu... Pourtant ça lui dit quelque chose, dans le regard. Peut-être quelqu'un qu'il a croisé au restaurant de Léo. Un rire nerveux quitte ses lèvres. Pourtant rien n'est drôle. Au contraire. Il se fait tard non ? Vous rentrez pas chez vous ? Il se pose mentalement la question à lui même. Il est fatigué de fuir les fantômes du passé.

_________________
† I'm scared that I'll miss you Happens every time I don't want this feelin' I can't afford love I try to find a reason to pull us apart It ain't workin' 'cause you're perfect And I know that you're worth it  I can't walk away  
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 102 Voir le profil de l'utilisateur


Mer 11 Oct - 17:21



_________________


❝ ALL WAS CREATED OUT OF THE NIGHT ❞
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 204 Voir le profil de l'utilisateur


Jeu 12 Oct - 17:29



Le jeune serveur invente une vie à son client tardif, peu porté sur la boisson. Sans doute quelqu'un qui s'ennuie profondément. L'ennui est une cause à laquelle Mew compatit ; son tendre quotidien qu'il affectionne tant. C'est bien pour ça qu'en dépit de son manque de sociabilité, il a trouvé de job. Être au contact des gens lui permet de ne pas se laisser avoir par les idées noires ; et dieu sait qu'elles auraient du gagner depuis longtemps. Auprès des autres, il découvre les aspects de la vie qui lui ont toujours échappés, hier il parlait avec une star déchue, demain peut-être l comprendra l'acte désespéré d'un romantique voulant raviver la flamme de son couple. Tout ces instantanés de vies lui rappellent que son existence n'est pas si terrible. Rien à voir avec les choses qu'il a faite et qu'il continue de faire. Il ne s'est pas trouvé de conscience pour autant. Il ne pourrait pas se résoudre à suivre le train de vie des citadins, il serait incapable de trouver sa place au milieu de la foule. Il se complaît dans la nuit, dans l'illégalité, il se complaît à être un justicier maudit. Un tueur armé d'un clavier.
Il se sent plus puissant qu'il ne l'a jamais été et qu'il ne le sera jamais - même si être une chimère lui apporte une force dont il a toujours rêvé.


Alors, Myung contrôle autant qu'il le peut le frisson qui traverse son échine en voyant la carte du client mystère - qui n'a plus rien de mystérieux. Entre appréhension et curiosité, quelque part se mélange la peur et l'avidité de connaître la vraie raison de l'errance de l'homme. Cependant comme à son habitude, son visage blêmit et trahit toutes les émotions que le dévorent, faisant s'écrouler toutes les convictions sur lesquelles sa petite existence était fondée. Mew s'est toujours persuadé qu'on ne vendrait jamais le chercher, qu'il est trop insignifiant pour qu'on s'occupe de son cas - ce n'est pas comme-ci il était dangereux - en théorie. Personne ne sait pour les Cavaliers, du reste, il est bien trop persuadé d'avoir effacé ses traces. Il ne craint plus le CCG autant qu'avant, grâce à Leo. L'inspecteur Rosen lui a montré le plus bel aspect du centre de contrôle des goules ; celui là même qui lu donnerait presque envie de croire qu'une coexistence paisible pourra un jour exister. C'est uniquement pour cette cause qu'il a trahit les siens. Il cherche autant à œuvre pour le bien qu'il vend ses services au mal en personne. Qu'est-ce que vous voulez ? Il ne cache pas son ton acide et si son regard pouvait tuer, il aurait déjà assassiné froidement son interlocuteur. Une sorte de colère sourde. Entendre ce nom d'une bouche quelle qu'elle soit le braque instantanément. Ses muscles se contractent, il serre les dents. Il déteste son nom, il offrirait bien son doigt à n'importe qui pour s'en débarrasser. Welsch. J'vois que vous êtes renseignés. Presque moqueur, il s'accoude au bar et défie du regard le flic. Il peut jouer à ce jeu aussi. Avec un pc, n'importe lequel, craquer la vie entière d'un individu. Ou il habite, son nom de gosse, son job, quel âge à son mère, avec qui sa femme l'a cocu la dernière fois. On en apprend des choses en fouinant des boîtes mails, en regardant un historique. Parfois même juste dans le regard. Il y lit quelque chose qui confirme ses craintes. On vient pour lui et il le sait. Il s'est résigné, avec le temps. Pourtant autant, il ne tient pas à se laisser faire si facilement. S'il le voulait vraiment, il pourrait mettre fin à ce petit jeu, de suite. Fracasser la bouteille vide sur le crâne de l'autre. Sa nature de goule lui donne l'avantage. Il pourrait tenir dans un combat à main nue. Mais perdrait immédiatement échec et mat si le canon d'une arme se pointait sur lui.
Peut-être au final, que ça n'en vaut pas la peine ? Et puis, il n'est pas comme ça. Les gars du Lions l'étaient. Lui a changé, mûrit. Et surtout, refuser de prendre une vie. De son propre chef. Si je peux vous aider, je suis à votre disposition en tout cas... qu'il soupire. Advienne que pourra, un peu d'adrénaline ne lui fait pas de mal, ça le fait sentir en vie.

_________________
† I'm scared that I'll miss you Happens every time I don't want this feelin' I can't afford love I try to find a reason to pull us apart It ain't workin' 'cause you're perfect And I know that you're worth it  I can't walk away  
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 102 Voir le profil de l'utilisateur


Ven 13 Oct - 8:19



_________________


❝ ALL WAS CREATED OUT OF THE NIGHT ❞
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 204 Voir le profil de l'utilisateur


Dim 15 Oct - 13:31


Il désire de tout son coeur pouvoir tenir tête à l'étranger, mais il est trop honnête pour ça. Le nerd se fie à son coeur dans tout ce qu'il fait, aussi personnel puisse t-il être ; il fait les choses avec passions. Il y croit vraiment. Mew n'est pas une brute dénuée de sentiments, c'est l'inverse. C'est parce qu'il désirait avant tout trouver sa place quelque part qu'il s'est laissé avoir par les belles paroles de Jack. Quand il lui a parlé du Lion de Némée, Myung n'a pas hésité un instant et a saisit l'occasion. Il venait de trouver un vrai job, il ne manquait plus qu'un chez lui : quitter le nid à jamais. Jeune et insouciant, il n'a pas pensé une seule fois aux conséquences, tout le lui semblait si obscur. Il n'a jamais eu assez de tout ce qu'il avait ; il aspirait à une vie de luxe et de faste. Il aurait fait tout ce que Jack voulait pour se sortir de sa situation et pendant deux ans c'est ce qu'il a fait. Il l'a même lassé avec son coeur. Il rêvait de briller en société ; Jack lui disait toujours qu'il n'était pas comme tout le monde. Il s'imaginait qu'avec les vols du Lion de Némée il pourrait constituer sa petite cagnotte et peut-être un jour repartir en Corée. Retrouver son père. Il s'est accroché à cet espoir comme on s'accroche pour respirer. Abandonner l'aurai tué ; il se serait tué à la tâche ou d'être l'ombre de lui même, étouffé ignoré de tous. Il a fait un tas de trucs plus regrettables les uns que les autres. Pour rien au final. Pour y avoir laissé presque sa peau.
Il n'est pas devenu l'homme qu'il voulait être ; plutôt tout son contraire. Myung est devenu Mew et il ne sait pas encore vraiment à quoi peut bien ressembler son existence de l'extérieur. Lui même n'aspire plus à grand chose, hormis faire ce qu'il sait déjà faire. Le chaos, le mal et parfois l'bien. Ça lui va, ou du moins, il ne s'en plaint pas. Il se sent vieux avant l'heure, déjà gaspillé.

La photo lui fait l'effet d'un électrochoc qui le sort de ses pensées. Il plisse les yeux pour s'assurer que c'est la bonne personne. C'est un visage qu'il n'a jamais oublié, bien qu'il pourrait facilement prétendre le contraire. 2010, c'était il y a sept ans maintenant. Les membres du gangs avaient insisté pour s'amuser un peu avec le flic. "Le provoquer" c'était les mots exact que Jack avait utilisé. Mew l'a longuement défendu après coup, personne n'aurait pu prévoir que ça allait mal tourner. Le geek n'était pas concerné par l'affaire, il en a juste été témoin. Avec le recul, il se rend compte qu'il est resté sans rien faire, regardant juste l'homme se faire assassiner par ses nouveaux frères. Complice par le silence et pas l’inaction. «Merde.» Il recule. Un type du CCG, qui vient lui parler d'une affaire sans doute entrée depuis des années. «C'est personnel hein ?» La colère fusse dans ses yeux. Il s'est fait avoir et il ne sait même pas comment. Mew a toujours eu la réputation d'être introuvable et de brouiller ses pistes. Il a laissé derrière des gens biens pour ne pas se faire retrouver, il a laissé d'autres se faire capturer sans aucune pitié. Il n'hésitera pas à faire plonger le bar pour s'en sortir, abandonner son chez lui. Seule Karma compte maintenant. «Si tu veux te venger, je vais pas te laisser faire ! »
Il ne songe qu'à fuir. Il ne désire pas faire de dommage collatéraux, s'il peut éviter. Mais il ne veut pas se faire coincer. Pas ici. Pas maintenant. J'ai rien fait moi ! «Je voulais pas lui faire du mal, j'm'en fiche des flcs. J'veux juste être tranquille. »
Il ne sait pas pourquoi exactement, mais il ne veut pas. Il n'en a pas envie.

_________________
† I'm scared that I'll miss you Happens every time I don't want this feelin' I can't afford love I try to find a reason to pull us apart It ain't workin' 'cause you're perfect And I know that you're worth it  I can't walk away  
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
 

Never trusting [Myung & Isaiah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» YOU ARE THE HOPE THAT KEEPS ME TRUSTING ● r.blythe
» Forever trusting who we are

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OF FLESH AND BONE :: SO THIS IS YOUR WILDERNESS :: downtown-