soutenir le forum

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 intrigue commune : concert de grave rubber

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

avatar

Messages : 185 Voir le profil de l'utilisateur
http://fleshandbone.forumactif.com


Ven 13 Oct - 21:09


Vendredi soir. Au loin, les klaxons résonnent ; au-dessus, le ciel est noir, les étoiles flouées par la pollution lumineuse. L'air est frais sur les chairs, mais elles sont encore exposées, qu'importe l'automne. Si les goules tendent l'oreille, elles peuvent capter le tremblement des murs du grand bâtiment qu’est le Motorcity Casino, de par la musique qui hurle dans la salle de concert. Grave Robber a commencé à mixer depuis près d'une heure, maintenant.

Près de la bâtisse, dans un coin à l'abri des regards, une silhouette encapuchonnée. Une bombe de peinture rouge entre les doigts, des écouteurs dans les oreilles, elle marque le mur de lettres rouges et ruisselantes. La porte des vigiles s'ouvre et une silhouette apparaît, le faciès dissimilé derrière un masque de bête : un éléphant.
« Marvin, c'est l'heure, » dit l'animal, un œil sur sa montre bon marché et tenant la porte de l’autre main.
Marvin n'entend pas ou alors, il fait mine de ne pas entendre. La peinture percute encore le mur, rouge contre beige. L'éléphant serre les dents, attend une seconde, deux, puis lève les yeux au ciel, murmure une parole à Dieu — aux Dieux — avant de s'avancer pour agripper le bras de Marvin. Il le tire d'un mouvement sec, qui détourne la trajectoire du graffiti, déformant une lettre. La silhouette encapuchonnée tourne brusquement la tête et lui balance un coup sur l'épaule, assez fort pour l'éloigner. Le dit Marvin porte un masque à effigie de Trump, tout sourire.
« Ça va, j'ai compris, » qu'il grince entre ses dents, alors que ses yeux retournent vers son œuvre. Il gronde à voir l'horreur qu'est devenu son art et, soupirant, le termine tant bien que mal. Il le regarde une dernière seconde, tandis qu'il prend son sac, y met sa bombe de peinture, et que l'autre tient toujours la porte, et regarde l'heure, encore.
« Marvin, s’impatiente-t-il.
- Ouais ouais, c'est bon, » rétorque l’intéressé, avant de le suivre enfin.
Derrière eux, la porte se ferme lentement, le trait de lumière faisant brièvement luire les lettres de peinture fraîche :

JEREMIAH 19:9



Dans l’obscurité de la grande salle, la musique résonne. Elle claque contre les chairs, prend les souffles en otage avant de s'écraser contre les murs. Sur la scène, Grave Robber mixe, un éternel masque de loup sur la gueule, qu'importe la sueur qui lui coule le long du visage. Il lève les yeux, parfois, pour observer la masse de carcasses qui se percutent sans cesse, et sourit, avant de revenir à ses disques, à ses touches. Plusieurs sont masqués : parmi les nombreuses effigies, certains portent son propre masque, d'autres ceux des Cavaliers. C'est la fosse aux lions, l'arche de Noé. Toutes les bêtes sont présentes, elles se fracassent les unes contre les autres, comme des vagues, sous les ondes de la musique. Parmi la foule, des serveuses essaient de circuler, des plateaux dans les bras, servant bières, cocktails, liqueurs : ce soir, tout est gratuit. Alors ils boivent, et ils dansent, les gens, les bêtes masquées, en transe. Et au cœur de ces êtres déchaînés, un éléphant est suivi par Trump, se frayant un chemin vers la scène, les yeux fixés sur l'écran qui, pour le moment, ne fait qu'afficher des arabesques qui suivent le mouvement de la musique. Sous les masques, ils sourient. Sous les masques, ils prient.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 102 Voir le profil de l'utilisateur


Sam 14 Oct - 10:40



❝ Intrigue commune - Isaiah ❞
Isaiah n’était pas très habitué à ce genre de sauterie. Il fallait dire qu’il n’était pas très sociable et ne savait pas danser… Les concerts n’étaient donc pas les territoires où il se sentait le plus à l’aise. De plus, si le bruit ambiant l’aidait à travailler, il n’appréciait que très peu la musique assourdissante. A rajouter à ça, l’alcool et les possibles drogues qui circulaient, on pouvait dire que l’inspecteur faisait tâche. Il avait fait des efforts cela dit : un t-shirt noir, une veste de sport rouge, un jeans et des baskets. Même s’il ne portait pas les dernières tenues en vogue, au moins espérait-il se fondre un petit peu dans la masse, et que son allure n’indique pas trop vite qu’il était flic.

Il se tenait au fond de la salle, tout près d'une des portes d'entrée. Ses yeux scannaient la foule et il essayait de voir si il y avait des visages qu'il connaissait. Il fallait dire qu'Isaiah avait du mal étant donné qu'il n'aimait pas le bruit, mais essayer d'avoir une bonne vue d'ensemble était vraiment difficile. Déjà que l’artiste qui se produisait n’enchantait pas le sceptique qu’il était, le fait que bon nombre de personnes portaient des masques rendait toute cette situation explosive. Les masques, Isaiah le savait, pouvaient avoir plusieurs significations. Le fait d’être quelqu’un d’autre pour une soirée, un symbole, un art… Et aussi, et c’est là qu’était tout le problème, l’impunité.



_________________


❝ ALL WAS CREATED OUT OF THE NIGHT ❞


Dernière édition par Isaiah McCloud le Sam 14 Oct - 11:26, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 185 Voir le profil de l'utilisateur
http://fleshandbone.forumactif.com


Sam 14 Oct - 10:40


Le membre 'Isaiah McCloud' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'INTRIGUE' :
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 71 Voir le profil de l'utilisateur


Sam 14 Oct - 11:49


Lyall avait mal aux oreilles. Encore une fois, il ne comprenait pas les humains. Quel était l’intérêt de s’exploser les tympans en écoutant de la musique qui était plus que bof ? Il n’était même pas dans la salle principale que déjà il voulait partir. Les endroits bruyants n’étaient clairement pas faits pour lui. Bon d’accord, si il était totalement honnête, la musique n’était pas si bof que ça. Mais est-ce qu’ils avaient vraiment besoin de jouer aussi fort ? La goule soupira en regardant le bâtiment et la foule qui s’y trouvait. La seule et unique raison pour laquelle il était venu était parce qu’Ezechiel avait voulu venir et avait passé la semaine toute entière à le tanner pour qu’ils y aillent. N’hésitant pas à utiliser ses yeux de chien battu et sa moue boudeuse à son avantage. Et croyez quand il dit que pour un type aussi grand, il était ridiculement adorable. Et particulièrement chiant quand il boudait.

Lyall se frotta les yeux. C’était tellement une mauvaise idée. Entre l’autre lui sentait déjà sa patience disparaitre, et l’autre qui se contrôlait à peine malgré qu’il le force à manger régulièrement pour éviter de répéter l’incident du frigo, il ne voyait qu’une soirée gâchée et des emmerdes à l’horizon.

Les mains dans les poches, Lyall regarda d’un air mauvais le stand de masques. « Je te préviens, il est hors de question que je porte l’une de ces horreurs… »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 185 Voir le profil de l'utilisateur
http://fleshandbone.forumactif.com


Sam 14 Oct - 11:49


Le membre 'Lyall Campbell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'INTRIGUE' :
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 142 Voir le profil de l'utilisateur


Sam 14 Oct - 12:39


Balançant sa cigarette au loin, Milo s’engouffra dans le bâtiment blindé non sans un soupire. Comme prévu l’événement avait attiré les foules et lui qui avait pensé le suivre depuis son salon se retrouvait en plein coeur de l’action. Ce n’était pas réellement le style de musique qui le dérangeait, mais plutôt le fait de se retrouver dans un endroit confiné, comprimé entre de parfaits inconnus -autrement dit, tout ce que Pluton déteste. Seulement, il n’avait pas eu trop le choix que d’accepter l’invitation de Jaco, après ce que ce dernier avait fais pour lui. Milo était définitivement redevable envers Jaco et contrairement à ce qu’on pouvait penser, c’était un homme de parole.

Ses yeux se promenaient un peu partout dans la foule observant la multitude de masques qui circulaient.  A ses yeux, toute la polémique autour de cet évènement lui paraissait stupide, porter des masques n’allait rien changer si ce n’était faciliter certaines personnes à tourner de l’oeil à cause de la chaleur déjà présente. La salle prenait des airs de cirque avec la ménagerie au complet, tandis que ses yeux se posèrent sur le masque que son partenaire de fortune portait, encore relevé dans ses cheveux. « Tu ne vas pas réellement porter ça ? » Non seulement, c’était moche et la blague était plus que de mauvais goût quand on savait dans quel camp se rangeait l’homme. N’attendant même pas la réponse, Milo leva les yeux au ciel, un peu blasé.

_________________
" i want pluto to be a planet again " Whoever fights monsters should see to it that in the process he does not become a monster. And if you gaze long enough into an abyss, the abyss will gaze back into you.


Dernière édition par Milo Hopkins le Sam 14 Oct - 19:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 185 Voir le profil de l'utilisateur
http://fleshandbone.forumactif.com


Sam 14 Oct - 12:39


Le membre 'Milo Hopkins' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'INTRIGUE' :
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 58 Voir le profil de l'utilisateur


Sam 14 Oct - 13:18


Il n’est pas spécialement fan de ce genre de musique tout comme il n’apprécie pas le moins du monde que le DJ en question soit une goule. Tout ce qu’il sait, c’est qu’il en a marre. Marre d’être constamment enfermé entre quatre murs, d’avoir peur et de s’isoler.
Son regard cherche la silhouette familière de Lyall à ses côtés et, bien qu’il se refuse à lui avouer, il est heureux que celui-ci ait finalement cédé à son caprice. Il sait que ce n’est pas sa tasse de thé mais il ne se voyait pas se rendre à un concert de cette ampleur. Pas seul. Avec le Ravageur qui passe le plus clair de son temps à le materner, il sait que quelqu’un se soucie de lui et sera là pour l’empêcher de commettre une connerie. Un semblant de retour à la normale dans ce cauchemar.

« Je te préviens, il est hors de question que je porte l’une de ces horreurs… »
Il suit son regard et étire un sourire à la vue du stand de masques. Sa main se rapproche du poignet de son « colocataire » et il se prépare à l’y traîner avant de se rappeler de ses réactions lors du peu de fois où il avait osé le toucher. Ses doigts se referment sur le vide et il se racle la gorge en se contentant de reculer en direction du stand.
« Très bien je t’en prends un alors ! » lance-t-il en s’y rendant en quelques enjambées.
Il sourit alors au gérant et désigne deux masques sombres dont la forme lupine ne signifie rien de bon. Cependant, il est prêt à jouer le jeu juste pour couvrir l’expression renfrognée de celui qui s’est décidé à l’accompagner.
« Il m’en faudrait deux, si c’est possible. » demande-t-il poliment en zieutant nerveusement les alentours.
Ça fait bien longtemps qu’il n’a pas pris un bain de foule.


Dernière édition par Ezechiel Moriarty le Sam 14 Oct - 13:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 185 Voir le profil de l'utilisateur
http://fleshandbone.forumactif.com


Sam 14 Oct - 13:18


Le membre 'Ezechiel Moriarty' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'INTRIGUE' :
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 90 Voir le profil de l'utilisateur


Sam 14 Oct - 13:28


La sueur lui coule déjà le long de la nuque, refroidies par la nuit.  Jacó ne porte pas attention, pourtant, au long frisson qui lui longue l'échine et qui atterrie dans ses entrailles. Les lippes de la bête sont plutôt courbées pour forcer un sourire qui ne cache aucune de ses dents blanches, et dans ses yeux, les étoiles brillent plus que dans les cieux. Il est heureux. Dans ses veines, son sang bouillonne d'impatience.  Jacó aime agir.  Jacó aime les actes de foule, de masse, et le tout mélangé à la danse ? Il ne refuse pas, qu'importe s'il ne connait pas réellement l'artiste. La masse capte quelque chose dans ses tripes, et anime un brasier qu'il ne peut pas calmer, et qu'il ne veut pas contrôler. Il marque un temps d'arrêt, pourtant, avant d'aller se mêler à la foule.
L'oeil qui se pose sur les traits de Milo, attentif, trop peut-être, à la recherche de quelque chose. Puis, le sourire qui croît plus, même si la chose est presque impossible, avant qu'il ne lui donne un coup d'épaule.
- Ça va, décrispe un peu, m'sieur le sérieux, qu'il rigole près de son oreille, pour ne pas hurler.
La seconde suivante, il lui adresse un clin d'oeil puis abaisse le masque de loup contre ses traits, son propre masque des cavaliers, construit de ses propres mains avec attention, trop peut-être, avant d'emparer de son bras pour l'entraîner dans la masse dense et suante.  Jacó ne demande pas la permission, connait déjà le refus, mais ne s'y attarde pas. Le loup capture le premier de classe et, un bras passant autour de sa taille pour l'empêcher de fuir, se met à danser avec lui sous le rythme cassé de la musique.

_________________


i feel like shit ; it must be love
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 185 Voir le profil de l'utilisateur
http://fleshandbone.forumactif.com


Sam 14 Oct - 13:28


Le membre 'Jacó Veloso' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'INTRIGUE' :
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 29 Voir le profil de l'utilisateur


Sam 14 Oct - 13:54


Une fois sa voiture verrouillée et avec le système d'alarme tous deux mis, Clara regarde son téléphone. C'est toujours indiqué sur ce dernier qu'elle doit entrer car Isabelle y est déjà, elle se dirige donc vers le Motorcity Casino, lui écrivant qu'elle est arrivée. Une dizaine de minutes plus tard, elle ne la trouve pas, elle ne répond pas à ses messages. Isabelle ne donne aucun signe de vie. Ce qui n'est pas génial, car elle a accepté de venir ici avec elle. Pas sans elle alors que ce n'est pas vraiment son genre de musique. Elle espère qu'elle n'est pas loin, qu'elle n'entend juste pas son téléphone avec tout le bruit qu'il y a. Elle se prend un cocktail en attendant, le sirotant lentement tout en faisant semblant de ne pas voir les regards racoleurs. Pour le moment, il n'y a que des regards. Elle se dit qu'avec l'alcool cela risque de devenir des gestes. Elle est habituée, mais elle aimerait tout de même que cela n'arrive pas. Puis, la musique commence, sans nouvelle d'Isabelle. Elle se dit qu'elle devrait sortir et aller chez elle, juste au cas. Déjà, les quelques premières mesures ne lui plaisent pas vraiment. Elle finit rapidement son verre, le déposant ensuite sur un plateau. Elle commence ensuite à se diriger vers la sortie tant bien que mal.

_________________
    What you're drinkin'? Rum or whiskey | Now don't you have a Double with me
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 185 Voir le profil de l'utilisateur
http://fleshandbone.forumactif.com


Sam 14 Oct - 13:54


Le membre 'Clara Baxter' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'INTRIGUE' :
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 72 Voir le profil de l'utilisateur


Sam 14 Oct - 19:49


Les corps en tension, qui ondulent l’électrisent. Ca, ou alors les bass qui cognent dans sa poitrine et vibrent dans les tympans, ça ou alors la présence de Victoria à côté d’elle, ça ou alors le sang qui pulse joyeusement au rythme des beats. Peu lui importe que le masque que porte Grave Rubber, qu’il a annoncé qu’il suspendait sa tournée pour finalement la reprendre. C’est Lilian, pleinement Lilian, entièrement Lilian. Et quand le drop se fait entendre, comme tous, elle suit le mouvement, décolle ses pieds du sol pour bondir, les mains en l’air et un sourire comme rarement on lui en voit étalé sur le visage, et sa voix s’unit à celle de la foule pour hurler son plaisir. Il suffit juste de se laisser emporter par la liesse générale, l’ambiance et le rythme entrainant, les lumières et la drogue qui la fait planer totalement et l’empli d’une joie effarante. Elle sent la présence de Victoria, derrière ou à ses côtés, et parfois la frôle du bout des doigts, l’effleure d’un regard ou d’un sourire avant de bondir, encore, et encore, et encore. Et, comme c’est rare qu’elle le fasse, Lilian s’oublie totalement au profit de la musique, des vibrations et du tempo.

_________________
   
« Oh death, will you spare me over and ever ?  How you are treating me  You've closed my eyes so I can see and you hurt my body and made me cold. You run my life but I have no soul.».
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 185 Voir le profil de l'utilisateur
http://fleshandbone.forumactif.com


Sam 14 Oct - 19:49


Le membre 'Lilian Wolf' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'INTRIGUE' :
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 25 Voir le profil de l'utilisateur


Dim 15 Oct - 11:04


Ça lui fait du bien, de sortir, à Victoria. Au cœur de la foule, à profiter de la musique et de la compagnie, elle se sent normale. Une normalité qu'elle n'avait pas ressentie depuis plusieurs mois. Plusieurs années. Plus que tout, elle est contente d'y être avec Lilian. Le sourire qui peinture les lèvres de la rousse étire le sien et lui réchauffe le cœur. Elle reste là. Dix. Vingt. Trente minutes. Ou une seule. Le temps s'écoule de manière erratique. Et ça n'a pas d'importance immédiate. Du moment que ça dure.

La gorge sèche, les phalanges effleurent la joue de son amante avant qu'elle ne décide de s'éloigner un peu de la foule, pour profiter d'un rafraîchissement. Repliée dans le fond de la salle, elle s'accoude au bar et commande deux verres. Deux bloody mary. Un normal, et un plus... Littéral. Un pour Lilian et un pour elle. Les deux récipients en mains, Vicky adresse un merci et un joli sourire au mixologue alors qu'elle retourne déjà vers la piste à reculons. Il n'en faut pas beaucoup plus pour qu'elle percute la pauvre personne (Clara) qui se trouvait, très fortuitement et malheureusement, là. Les cocktails, d'un rouge sanguin (haha), imbibent désormais les vêtements de l'inconnue et les siens. Dans sa robe blanche nouvellement tâchée de carmin, on dirait que Victoria vient d'assassiner quelqu'un... Et elle s'excuse comme si elle l'avait fait, d'ailleurs.

« Je... Excusez-moi. Je suis désolée. Je... Je suis confuse. Je ne voulais pas... C'était un accident... Je suis vraiment désolée... »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 185 Voir le profil de l'utilisateur
http://fleshandbone.forumactif.com


Dim 15 Oct - 11:04


Le membre 'Victoria Ingram' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'INTRIGUE' :
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 204 Voir le profil de l'utilisateur


Dim 15 Oct - 11:30


Mew a laissé  Karma derrière lui, à grand regret. Il ne peut pas emmener son chat en concert ;  dommage, car il aurait bien besoin de réconfort. Il ne sait même pas ce qu'il est venu faire à ce concert. Mew ne fait pas grande différence entre de la bonne et de la mauvaise musique - pour l'instant, ce qui passe dans les immenses enceintes lui plaît. Il aime bien le moment présent, bien que peu rassuré par l'endroit - il n'a pas encore repéré les portes de sorties. Réflexe vital. La plupart des gens portent un masque et l'idée de recouvrir son visage ne lui déplaît pas - ça lui évitera de se faire reconnaître. Les chances sont minimes, mais il ne voudrait pas retomber sur des gens avec qui il a eu des... différentes. Au stand, il cligne des yeux un instant, reconnaissant Ézéchiel. C'est le moment idéal pour aller lui parler, mais il n'est pas certain de savoir quoi lui dire. « Hé !  » Alors il se contente simplement de le saluer discrètement et de demander à son tour un masque. Il file sans se retourner. Le sien est à visage de Lion.
Ça lui va ben ouais.

Abrité du regard des autres, il se sent plus à même d’observer sans être observé. Et c'est quelque chose qui lui donne le sourire plus que de raison.
Il pense repèrer (Jacó) au loin, un inconnu à ses bras -le masque ne trompe pas. Il le connaît celui là. Même s'il espère se tromper. Ce que Myung ressent lui même ne le sait pas vraiment, une pointe dans son estomac mêlée à la chaleur qui picote ses joues. Il détourne le regard et traverse la foule pour se trouver un coin à l'abri, lassé. Le mouvement commence à lui donner la nausée ;il ne s'amuse pas tant que ça, seul. Le coréen retire son masque aussi rapidement qu'il l'a enfilé et se dirige vers la porte de sortie ou se tient Isaiah. Il ne s'attendait pas à le croiser là. « On fait des heures supp' ? » Il balance innocemment sa pique puis s'adosse au mur, décidé à tenir compagnie au vieux flic qui a attisé sa curiosité. Après tout, cet homme a été assez fort pour le retrouver, Mew, le fantôme. Et Mew a beaucoup d'estime pour les hommes intelligents. Vous avez l'air de vous ennuyer. Vous ne voulez pas danser ? Mew est un piètre danseur, il ne se permettrait pas de se moquer. Mais voir un flic se déhancher ça ferait le buzz et paierait les soins pour Karma.

_________________
† I'm scared that I'll miss you Happens every time I don't want this feelin' I can't afford love I try to find a reason to pull us apart It ain't workin' 'cause you're perfect And I know that you're worth it  I can't walk away  


Dernière édition par Myung Welsch le Dim 15 Oct - 12:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 185 Voir le profil de l'utilisateur
http://fleshandbone.forumactif.com


Dim 15 Oct - 11:30


Le membre 'Myung Welsch' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'INTRIGUE' :
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 42 Voir le profil de l'utilisateur


Dim 15 Oct - 11:33


Tu fais de la merde, kiddow. C’est ce qu’un collègue d’Interpol pourrait lui dire, là. Elle est masquée, celui qu’elle a pêché sur un stand il y a deux-trois mois déjà. Musaraigne, souris, fouine, elle ne sait pas vraiment trop. Elle a une drôle de tête, quand même. Elle tente de se fondre dans la masse, un sweat-shirt à capuche et zip rouge bordeaux sale, un jean qui commence à devenir usé au niveau de l’entrecuisse, des baskets qui ont connu de meilleures époques. Grave Rubber et ses musiques, autant dire qu’elle connaît pas des masses. Elle vient parce qu’elle est curieuse. Elle vient parce que plusieurs pistes se croisent là. Parce qu’elle doit avancer son enquête, à un moment.

Masquée, elle se rassure que personne ne viendra lui chercher des noises. Dissimulée dans la foule, elle croit être en sécurité sinon totale, au moins assurée pour un temps. Jusqu’à ce que le CCG ou le DRA débarquent, si ces enfoirés ont envie de faire un beau carton. Elle se laisse emporter par le beat et les effluves humaines, vivantes, sueur et bonheur autour d’elle. Et parce que sa maladresse n’est pas qu’une légende, et qu’un mouvement de foule la pousse, elle perd le contrôle et bouscule contre son gré d’autres personnes. Masquée toujours, même si le masque est en biais et dévoile le bas de sa mâchoire sombre, elle se retourne vers celle (Lilian) à qui elle a écrasé le pied -heureusement, elle ne portait pas de talons aiguille- et commence à s’excuser : Pardon, c’est les autres qui— Ça va au moins ? J’t’ai pas fait mal ? Le tutoiement facile en soirée de jeunes, trop facile, trop imprudent peut-être.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 185 Voir le profil de l'utilisateur
http://fleshandbone.forumactif.com


Dim 15 Oct - 11:33


Le membre 'Myrthe Belhost' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'INTRIGUE' :
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 102 Voir le profil de l'utilisateur


Dim 15 Oct - 11:44



❝ Intrigue commune - Isaiah ❞
Le lieu semblait se remplir de plus en plus alors même qu’Isaiah pensait que la salle avait atteint sa limite maximale. Mais non, il y avait toujours plus de personnes se déversant dans la salle de concert et se mélangeant à la foule déjà présente. Le mouvement des danseurs au milieu palpitait au rythme de la musique, rendant le spectacle hypnotisant. Isaiah n’avait pas l’habitude de se retrouver dans ce genre de fête et il sentait déjà l’ambiance lui embrouiller la tête et l’esprit. Les mouvements, le son, les odeurs, la châleur, tout semblait lui monter au cerveau pour le perturber.

Il sentit soudain une présence à côté de lui. Il tourna la tête pour découvrir Myung, la jeune goule qui avait fait partie du Lion de Némée qu’il avait acculé pour le convaincre de travailler pour lui histoire de trouver les meurtriers de son frère. Il fut surpris pendant une seconde avant de se rappeler que ce concert était un grand évènement et que le buzz qu’il avait fait un peu partout avait certainement servi à le rendre encore plus connu. De plus, la vedette étant elle-même une goule, il n’était pas étonnant de voir d’autres goules se mêler au public.

« Qui te dit que je travaille ? Je suis peut être fan de… Grave… » dit-il, à deux doigts d’oublier le nom du type responsable pour la crispation de ses chefs au CCG. « Non merci. Je danse pas. C’est pas indiqué dans mon contrat de travail. Mais vas-y, amuse-toi. » dit-il avec son visage froid. Il n’était pas particulièrement mécontent de voir Myung dans les parages. Après tout, il n’espérait pas que sa couverture tienne très longtemps. Au moins il y avait un visage familier dans cet océan d’inconnus.



_________________


❝ ALL WAS CREATED OUT OF THE NIGHT ❞
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 71 Voir le profil de l'utilisateur


Dim 15 Oct - 13:07


Lyall se retient de soupirer douloureusement lorsqu’il vit Ezechiel partir pratiquement en courant vers le stand de masque. Des fois il se demandait vraiment quel âge avait l’autre homme. Fourrant ses mains dans ses poches, il rejoignit l’autre abrutit d’un pas plus mesuré, avec un visage où l’on pouvait voir toute sa joie à se trouver en ce lieu. Même de là où il se trouvait, il arrivait à voir la nervosité qui se dégageait de la goule. Venir avait définitivement été une mauvaise idée. Il aurait préféré passer la soirée seul avec Buddy. Lui c’était une compagnie toujours agréable. Mais le laisser venir seul aurait été une idée encore pire, alors il allait prier pour que sa régénérescence marche aussi bien avec ses tympans qu’elle marchait avec tout le reste …

Il n’est qu’à un mètre quand il voit un homme s’approcher d’Ez et le saluer avec familiarité (Myung). Et les emmerdes commençaient déjà. Il accéléra légèrement le pas pour arriver à leur hauteur. « Et tu comptes payer avec quel argent exactement, le génie ? » lui-demanda-t-il en sortant son porte-monnaie pour payer le vendeur. Lyall regarda ce qu’Ezechiel avait choisi. Deux masques de loup… Bon. Ça aurait pu être pire. Le connaissant, il aurait pu lui prendre celui d’un chaton rose ou d’un panda.

La goule se retourna pour regarder l’inconnu. « Tu nous présentes, Ez ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 58 Voir le profil de l'utilisateur


Dim 15 Oct - 13:27


« Eh ! »
Il tourne vivement la tête et plisse les yeux en apercevant une silhouette familière. Myung. Que fait-il dans un endroit pareil ? Il n’en sait rien et il se contente de lui adresser un sourire amical, heureux de le revoir.
Ces derniers temps, c’est un peu tendu entre eux. Mew n’aime pas le moins du monde l’idée qu’il crèche chez un Ravageur et il est loin de pouvoir l’en blâmer. Surtout que ce dernier sait à présent qu’il n’y vit pas de manière consentie. Lyall le retient captif même si Ez’ nie le fait que ça l’arrange. Il a un toit et, surtout, une compagnie autre que celle de Buddy.
« Hey ! » lui répond-il alors en avisant le masque choisit par son ami.

Il s’apprête d’ailleurs à lui demander ce qu’il fait dans le coin avant de se crisper en entendant la voix rauque de son colocataire. Merde, il ne manquait plus que ça.
« Hum… je comptais sur toi, évidemment… Idiot… » lâche-t-il en se grattant la joue dans un tic nerveux.
Il n’aime pas l’idée de lui emprunter de l’argent mais ce n’est pas comme s’il était capable de se trouver un job sans être sûr de ne pas bouffer son patron. Son regard vagabonde quelques secondes sur les masques avant qu’il ne cligne des yeux à la question de Lyall.
« Quoi… ? Non ! » s’offusque-t-il presque dans un élan de courage – ou de possessivité, il ne sait pas vraiment.
Du coin de l’œil il peut apercevoir Myung se frayer un chemin avant de disparaitre au sein de la foule. Tant mieux. Il n’a pas envie que son ami, une chimère qui tente tant bien que mal de le faire rester sur le droit chemin, tombe sur un gars comme Lyall. Et, il n’a pas envie de présenter ce dernier. Il n’a pas à se justifier.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 67 Voir le profil de l'utilisateur


Dim 15 Oct - 14:59


Quelle drôle d’idée d’inviter Joe à un événement pareil. Quelle drôle d’idée elle a eu d’accepter. Ce n’est pas vraiment le genre d’endroit que Tybalt apprécie tout particulièrement, mais c’est un bon moyen de se changer les esprits, non? Peu importe les raisons qui l’ont poussé à proposer à Joe cette sortie, peu importe les raisons qui l’ont poussés à accepter, ils sont là à présent, plus question de se défiler.

En jouant des coudes pour s’approcher un peu du stand de masque, bousculant un peu un homme (Lyall) auprès duquel Tybalt s'excuse en marmonnant, sans y prêter plus d’attention. Il se retourne alors vers Joe avec un de ses grands sourires, qui ne présage rien de bon.

Je trouve qu’un de ses trucs là t'irait à merveille, tu crois pas? Il désigne un des masques animaliers. En plus j’aurais plus trop besoin de voir ta tête. Sans aucune méchanceté, bien sûr.

Il l’attrape quand même par le bras pour ne pas la perdre dans la foule dense qui se secoue sans aucune cohésion; la dernière chose qu’il veut, c’est bien se retrouver seul là dedans.

_________________
For all I know
The best is over and the worst is yet to come.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
 

intrigue commune : concert de grave rubber

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» sa bug grave!!!!
» Problème pas trop grave mais assez énervant ^^
» Tueur + résolution d'un défis d'intrigue
» Brainless le full intrigue ? Peut etre pas...
» Une arrivée peu commune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OF FLESH AND BONE :: SO THIS IS YOUR WILDERNESS :: downtown :: motorcity casino-