soutenir le forum

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 intrigue commune : concert de grave rubber

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

avatar

Messages : 185 Voir le profil de l'utilisateur
http://fleshandbone.forumactif.com


Dim 15 Oct - 14:59


Le membre 'Tybalt Monroe' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'INTRIGUE' :
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 82 Voir le profil de l'utilisateur


Dim 15 Oct - 15:33


Joe le suit sans rechigner, Joe sourit. Cette proposition de Tybalt n’avait rien de commune, bien au contraire, et c’était principalement pour ça qu’elle avait accepté. Depuis les récents événements, elle tenait encore plus à être présente pour lui. Ca ne voudrait pas dire que la blonde se montrerait plus tendre et douce avec lui, loin de là – la pitié ne faisait pas partie de leur langage quand il fallait se soutenir, les actions de soutien franc étant préférables aux paroles.

Son rire fend la foule alors qu’il lui suggérait le plus aimablement du monde d’user d’un masque. Joe n’était pas contre mais jusqu’ici elle était à découvert et ça lui allait bien. Grave Rubber était connu tant pour sa musique que pour ce curieux engouement autour des masques que lui et son public arboraient ; mais si l’étudiante en médecine appréciait les sons électroniques de l’artiste, elle n’en était pas jusqu’à suivre aveuglément sa mode. « Toi, méchant ? Jamais voyons ! »

Il l’entraîna dans son sillon et arrivèrent devant l’un des vendeurs ambulants qui distribuaient à qui voulait de quoi se grimer. La plus jeune tira la manche de Monroe pour lui montrer d’un mouvement de tête les possibilités qui s’offraient à eux. « A toi de choisir, Trump ou tête de cheval ? » Les deux semblaient aussi improbables que ridicules et imaginer Tybalt avec au choix un museau étonnamment long ou un visage crispé au bronzage orange fluo la faisait rire d’avance. A côté, il y avait des options plus sobres – sa main vint chiper le masque de renard qui attirait son intérêt. « Celui-là est sympa, tiens. » Elle passa le masque rigide sur son visage et maintenant, seule sa bouche qui sourit de toutes ses dents et ses yeux qui étincelèrent à la lumière blafarde des projecteurs sont visibles. « Ca va, tu supporteras mieux ma présence comme ça monsieur Rabat-joie ? » Elle le charriait autant qu’elle aimait rentrer dans son jeu, mais quelque part se déguiser en sournois canidé paré de reflets roux.

_________________
Remember everything will be alright.
©crack in time


Dernière édition par Joe Pearson le Dim 15 Oct - 15:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 185 Voir le profil de l'utilisateur
http://fleshandbone.forumactif.com


Dim 15 Oct - 15:33


Le membre 'Joe Pearson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'INTRIGUE' :
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 142 Voir le profil de l'utilisateur


Dim 15 Oct - 17:54


Piégé dans cet enfer, Milo decida de se laisser guider par Jaco. Bien que cela ne lui faisait pas franchement plaisir, il ne pouvait pas lui faire faux bond maintenant. Coincé dans cette foule, il aimerait fuir, mais sait qui il n’en a pas le droit en sentant les mains de l’autre le retenir. Tandis que le chasseur ne savait tout bonnement pas quoi faire de son corps, Jaco lui, semblait se donner un plaisir à gigoter dans tous les sens comme pour s’attirer les regards. En sortant avec lui, le plus jeune n’avait certes pas imaginé passer inaperçue, mais maintenant il pouvait remarquer à quel point. Jaco était aussi discret qu’un pachyderme dans une usine de porcelaine et finalement il aurait peut-être mieux fait de porter un masque lui aussi.

Immobile, Milo regardait les pas de danse étonnant du brun, non sans un certain mépris. Pourquoi l’avait-il invité à venir ici ? A quel moment il avait pu penser que c’était lui qu’il fallait inviter pour danser jusqu’au bout de la nuit ? Milo ne comprenait définitivement pas l’autre et au bout de quelques minutes qui lui semblaient être des années, il lui attrapa le bras pour l’arrêter. Bien décidé à ne pas parler à un loup, il lui releva doucement son masque, histoire de ne pas lui faire mal.  « J’ai soif. » Il lui tira un peu le bras, ronchonnant en sentant la foule le bousculer.

_________________
" i want pluto to be a planet again " Whoever fights monsters should see to it that in the process he does not become a monster. And if you gaze long enough into an abyss, the abyss will gaze back into you.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 29 Voir le profil de l'utilisateur


Dim 15 Oct - 18:38


Kate est pas vraiment dans son élément. Elle sait apprécier la musique qui raisonne dans l'enceinte du bâtiment – même si ce n'est pas forcément son genre, elle a des goûts plutôt portés sur le rock classique ; ce qui la dérange, c'est la foule, tous ses corps qui s'entrechoquent, ses masques qui rendent difficiles l'identification de chacun. Et pourtant, elle en porte un, à l'image d'un loup. C'est pas forcément par envie, plutôt par nécessité. L'inspectrice veut passer inaperçue, et qu'elle le veuille ou non, son visage peut être reconnue grâce à son statut privilégié de goule flic. Le masque semble donc l'option idéale pour elle. Vêtue d'un top gris et d'un jean noir, elle parvient à se fondre relativement facilement dans la masse. Kate le sait, cet événement est l'endroit idéal pour tout trafic de drogue. Elle a déjà repéré quelques échanges d'herbe voir d'ecstasy, et si en temps normal, elle n'aurait pas hésité à les arrêter, c'était une toute autre substance qu'elle cherchait à repérer ; le Ghoul Gist. Alors la goule se fait petite, laisse couler ces transactions illégales et parcoure la foule, l’œil vif, alerte, à la recherche du moindre indice.

_________________
« Thunderstruck »
Monsters exist, but they are too few in number to be truly dangerous. More dangerous are the common men, the functionaries ready to believe and to act without asking questions.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 185 Voir le profil de l'utilisateur
http://fleshandbone.forumactif.com


Dim 15 Oct - 18:38


Le membre 'Kate Fitzpatrick' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'INTRIGUE' :
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 90 Voir le profil de l'utilisateur


Dim 15 Oct - 18:46


Jacó a le sourire d'un gamin sur les lippes, et le regard ancré sur Milo. C'est qu'il gigote sous le rythme de la musique, et à voir son ami ne rien faire, presque mort dans l'âme - littéralement mort, un balai dans le cul à coup sur - il se donne comme mission de lui apprendre la danse et capture chacune de ses mains dans les siennes, liant leur doigt, et se met à agiter ses bras de gauche à droite de manière grotesque. La chose lui rappelle des souvenirs ; la danse enfantine qu'il partageait avec ses frères et soeurs, lors des mariages nombreux au coeur de la famille.  Jacó sourit, alors, un peu plus. Il sourit et dans ses yeux, sous le masque, ça brille. L'exercice est un peu moins amusant qu'autre fois ; ou alors, mille fois mieux. Milo tire la gueule d'un condamné pris dans un ergastule à jamais ; à croire que côtoyer  Jacó est le pire des partenaires. Sous le masque, il pince un peu les lèvres, et laisse l'autre faire, lorsqu'il quitte ses bras et remonte son masque.
Sur ses traits, un sourire vorace, une espièglerie certaine. Les yeux brillent encore plus à voir la gueule qu'il tire ; à croire que jamais il ne se laisse de la mine grincheuse de son ami.
- Ok ok, papi, qu'il dit, en riant, le suivant tandis qu'il le traine dans la foule.
Le regard, en chemin, se permet et se perd sur les gens. C'est lorsqu'ils passent près d'un stand qu'il remarque quelques visages familiers ( Joe et Tybalt ) et un autre (Myung) , plus loin, qui le fait sourire vivement.
- KITTEN, en soi, le hurlement ne couvre pas la musique, mais l'asiatique tourne les yeux vers lui, pourtant. Le masque toujours remonté sur la tête, le faciès découvert, il bouscule certaines personnes ( Victoria, Clara, Kate ) pour rejoindre Myung et son mystérieux ami ( Isaiah ). Tenant toujours Milo, il pose un baiser sur les lèvres de son ami ( ? ) bridé et souffle, du bout des lèvres.
- Allo, les lèvres à découverts, un sourire lumineux sur les lèvres. Milo, c'est Myung ! qu'il ajoute, pour le présenter. Chanceux qu'il est, Milo a certainement entendu parler de Myung des milliers de fois.

_________________


i feel like shit ; it must be love
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 29 Voir le profil de l'utilisateur


Dim 15 Oct - 22:10


Clara n'a pas le temps de retrouver la sortie. Une inconnue (Victoria) lui renverse dessus ses verres. Une boisson rouge. Rouge qu'elle connait très bien : Bloody Mary. La jeune femme s'excuse, maladroitement. Elle donne l'impression qu'elle adorerait voir le sol s'ouvrir sous ses pieds. Elle regarde la robe blanche de la jeune femme contre la sienne qui est noire. La situation est plus dramatique du côté de la maladroite. « Venez, je vais nous nettoyer. » Les taches d'alcool, ça la connait un peu trop.  Elle prend par le bras la jeune femme, l'amenant vers le bar qui n'est pas très loin. Elles n'ont pas le temps de bouger qu'elles se font bousculer par quelqu'un qui est masqué (Jacó), qui bouscule ensuite une autre jeune femme pas très loin d'elles (Kate). Elle n'a pas le temps non plus de dire de faire attention qu'il est déjà disparu dans la foule. Elle hausse les épaules et elles atteignent le bar quelque instant plus tard. Elle attend d'avoir l'attention de l'employé et lui demande ensuite du citron, montrant les dégâts. Il ne s'obstine pas, devant lui aussi connaître les trucs, et lui en donne un. Elle laisse un pourboire en échange et se retourne vers la brune. « Il faut frotter et presser pour que le jus sorte. » dit-elle, lui tendant ensuite le citron.

_________________
    What you're drinkin'? Rum or whiskey | Now don't you have a Double with me
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 204 Voir le profil de l'utilisateur


Lun 16 Oct - 15:30


La musique n'est plus pour Mew qu'un bourdonnement de plus à ses oreilles ; entre les discussions des gens qu'il ne peut s'empêcher d'écouter et son propre échange avec l'inspecteur du CCG. Et dans ce boucan il reste alerte au moindre détail qui trahirait un danger. Myung ne s'attendait pas non plus à ce qu'un homme de la trempe d'Isaiah  soit un grand danseur dans l'âme – en fait, il l'imaginait plutôt bouger au gré d'une valse. Lui même ne sait pas s'il a envie de se déhancher un peu ou rester pourrir dans un coin en attendant le lever du jour : aucune option ne lui plaît. Mais c'est toujours mieux que retourner là où il crèche, il est des jours ou son appartement lui manque. Il éclate d'un rire cristallin quand le vieux – puisque tout le monde est vieux dans le monde de mew – essaye de le convaincre de son soudain engouement pour l'artiste. Ouais, ouais. A d'autre. Et ça le fait sincèrement sourire de découvrir l'homme sous un autre angle. Avoir affaire à l'être humain et non juste à un nom sur une plaque. Je ne peux même pas t'offrir un verre, j'ai cru comprendre que tu n'aimais pas ça. Le jeune homme a toujours eu le sens du détail. Il aime faire attention aux goûts et couleurs de chacun.
Mieux vaut bien connaître  son ennemi.

Le silence qui s'installe doucement entre eux ne déplaît pas à Myung ; il adore parler, mais respecte et sait reconnaître un bon silence. Leo n'est pas particulièrement bavard, il imagine que c'est un truc de vieux cons blasés et que plus tard, lui aussi, il arrêtera de parler. Il n'aura plus rien à dire, tout aura déjà été annoncé. Comme ça, il ne dira plus de conneries. Il redresse la tête et peine à cacher son embarras quand Jaco lui saute dessus et l'embrasse furtivement en face d'Isaiah. Heureusement que l'obscurité et les lasers cachent le fard que ses joues piquent à cet instant. Mew est partagé entre une joie irraisonnée et une tension palpable. C'est le pire moment qu'à choisi la chimère pour se pointer, mais le gosse est content de l'avoir prêt de lui. Il s'imagine l'inviter à danser mais n'ose pas. Euh... Salut... Milo c'est ça ? Tu peux m'appeller Mew si tu veux. Mew fronce les sourcils, il a jamais vu ce type avant, ce (Milo), il sait pas vraiment qui ça peut être. Sans doute quelqu'un que Jaco a dragué ; il ne sait pas pourquoi ça le vexerait si c'était ça ( Putain, il va quand même pas devenir jaloux?). Mew se tourne vers son Jaco et plante son regard dans le sien. J'vous présente Isaiah. Il est un peu timide, on s'est rencontré sur internet, c'est la première fois qu'il peut voir son idole, Grave. Faut pas le bousculer.
Il aurait pu dire de but en blanc qu'il était flic. Mais il se tait. On allait danser, vous voulez vous joindre à nous ?
Mais la seule personne avec qui Mew veut danser, c'est Jaco.

_________________
† I'm scared that I'll miss you Happens every time I don't want this feelin' I can't afford love I try to find a reason to pull us apart It ain't workin' 'cause you're perfect And I know that you're worth it  I can't walk away  
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 67 Voir le profil de l'utilisateur


Mar 17 Oct - 17:57


Il observe Joe se munir de son masque, dissimulant ses traits sous ceux d’un renard, avec un sourire de ceux qui mijotent un sale coup. Il se saisit quant à lui du masque de cheval qu’elle lui désigne, laissant à d’autres le plaisir de se faire passer pour, le temps d’une soirée, le président.

C’est dommage, quand-même, tu aurais été magnifique en Trump. Je suis un peu déçu. déclare-t-il, haussant un peu le ton pour se faire entendre par dessus la musique.

Il paie pour les masques et son regard balaie la foule en quête de leur prochaine activité, lorsqu’il aperçoit non loin un petit groupe dont il reconnaît quelques têtes (Jacó et Milo). Tybalt les désigne à Joe et en prend la direction, la blonde dans son sillage et son masque sur le haut de la tête.

—  Hopkins, qu’est-ce que tu fous ici? fait-il en arrivant, interrompant la conversation. Ca ne ressemble pas au genre d’endroits que Milo apprécie — d’ailleurs, il n’a pas l’air extrêmement ravi d’être là. Et il est en compagnie de Jacó, encore une surprise. Salut Jacó. Il salue rapidement les deux autres (Isaiah et Myung) et se retourne les deux têtes familières. On en apprend tout les jours, je savais pas que vous vous connaissiez.

_________________
For all I know
The best is over and the worst is yet to come.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 82 Voir le profil de l'utilisateur


Mer 18 Oct - 16:20


Enfin, la soirée pouvait commencer dignement. Parés de leurs masques, les deux jeunes passaient un peu plus incognito parmi cette foultitude de gens. Ils s’enfoncèrent progressivement dans cette masse vivante et bruyante avec la ferme intention de s’amuser.

Mais quelque chose, en fait quelqu’un les écarta du droit chemin. La main de la goule l’attira dans son chemin et une fois de plus Joe obtempéra sans voir l’origine de cette soudaine bifurcation de la part de son ami. Prête à lui demander de ralentir pour savoir ce qui se passait, la jeune fille se retrouva finalement à l’arrêt et obtint sa réponse plus vite que prévu sous la forme d’une apparition pour le moins imprévue.

Il y avait là plusieurs personnes, notamment des visages inconnus (Isaiah et Myung) que la jeune fille salua d’un bref sourire sympathique. Mais la surprise principale, celle de réaliser que les deux autres hommes étaient Jaco en compagnie de Milo, la laissait sans voix. Cette absence de réaction verbale arrangeait au moins son comparse qui pouvait lui ôter les mots de la bouche – apparemment elle n’était pas la seule étonnée de croiser un duo aussi improbable. Et d’ailleurs, Tybalt dévoilait par sa seule phrase qu’il connaissait également le chasseur ; là, c’était trop pour que la blonde n’intervienne pas à son tour. « Faut croire que le monde est petit ! » Son regard insista sur les trois grands dadais concernés, une attention toute particulière appuyée sur son cavalier nocturne. « La preuve, je savais pas non plus que tu connaissais Milo. » Elle avait souligné ce détail d’un air qui voulait dire que, pour sûr, Tybalt aurait bien des choses à lui expliquer plus tard.

Là-dessus, elle ne savait absolument pas quoi dire. Beaucoup de monde qui se connaissait dans ce cercle réduit et pourtant tant de silence, si peu de paroles au point qu’on en entendait la musique derrière eux très clairement : de quoi avoir envie de détaler comme un lapin. La présence d’Hopkins à ce concert bouleversait un peu l’équilibre de leurs plans. Si Tybalt comptait passer le reste de la soirée avec tout ce groupe, l’étudiante allait très certainement avoir besoin d’un réconfortant. Et quoi de mieux qu’une bière pour ça ? « ..J’crois que je vais aller me chercher un verre. Quelqu’un ? » La question était plutôt lancée par politesse, Jolene n’avait pas besoin qu’on la guide par la main pour aller au comptoir du bar.

_________________
Remember everything will be alright.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 41 Voir le profil de l'utilisateur


Jeu 19 Oct - 13:26


Rosie, censé travailler à la réception de l’hôtel du casino, mais ne s'y trouvant évidemment pas, car sous le prétexte de l'urgence pipi, elle aura sournoisement abandonné sa collègue emmerdante derrière elle. Non pas qu'elle avait mieux à faire en cette bruyante soirée, mais elle avait mieux à faire, oui. Comme aller y mettre son nez, curieuse goule qu'elle était, elle ne pouvait simplement pas rester assise derrière ce comptoir, à se gruger les ongles pendant que l'humaine à ses côtés se tapait tout le travail, comme une esclave des temps modernes aka trop bonne, trop conne. Rosie, elle n'avait même pas honte de toute façon, elle entendait la musique résonner contre les murs et elle se devait d'y aller, ne serait-ce que pour voir la tronche de ce Grave Rubber, qui pourtant, selon ce qu'elle entendait, aurait pu être rebaptisé en Grave Rebut. C'était quand même un peu à chier comme musique, il fallait l'admettre. Et quelle ne fut donc pas sa déception quand elle constata, qu'en plus d'avoir le même son que sa fourchette quand elle gratte le fond d'une conserve, le musicien portait un masque. Lui, les autres, plein de gens en fait, tout le monde. Outrée, Rosie, entrouvrit les lèvres en avançant à travers la foule, dévisagent tantôt le loup, tantôt le lapin, tantôt le Trump, à moins qu'il ne s'agisse en fait d'un organe masculin mal réalisé. Qui vendait ces horreurs? Elle n'aimait pas les masques, même si elle ne le disait jamais trop fort, pour ne pas froisser Jaco, mais là, là c'était de l'abus! C'est d'ailleurs en tournoyant quelques tours sur elle-même qu'elle finit par repérer le stand de masque. Rosie y planta son regard, telle une buse venant de repérer son petit-déjeuner. D'un pas déterminé, elle se déplaça à nouveau parmi les gens, son intention étant de rejoindre le stand de masque.

_________________

She finds it hard to trust someone
She's heard the words 'cause they've all been sung
She's the girl in the corner
She's the girl nobody loved

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 185 Voir le profil de l'utilisateur
http://fleshandbone.forumactif.com


Jeu 19 Oct - 13:26


Le membre 'Rosie Erso' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'INTRIGUE' :
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 142 Voir le profil de l'utilisateur


Jeu 19 Oct - 15:48


Si Milo comptait trouver un peu plus de calme en se dirigeant vers le bar, il allait rapidement comprendre que cette soirée allait être tout sauf tranquille. A la vue d’un asiatique (Myung), Jaco s’exclama avec la discrétion d’un pachyderme dans un magasin de porcelaine, faisant retourner quelques personnes aux alentours. Il ne lui fallut pas beaucoup de temps pour comprendre qui était cette personne que le brun embrassa sans crier garde. Bien que c’était la première fois qu’il croisait la route de Myung, le chasseur avait presque l’impression de le connaître après tout ce que Jaco lui avait raconté à son sujet. Maintenant que les présentations étaient faites, le regard du chasseur se posa sur un homme (Isaiah) dont la présence dans un tel lieu était assez surprenante. Milo ne portait pas spécialement le bonhomme dans son corps, si bien qu’il ne put s’empêcher d’envoyer un sourire moqueur en entendant le prince charmant (Myung) de Jaco expliquer d’où ils se connaissaient. Visiblement Isaiah semblait lui aussi coincé dans une soirée qui ne l’enchantait pas vraiment, mais il pouvait se foutre le doigt dans l’oeil s’il comptait sur l’aide de Milo pour y échapper -ça lui apprendra à fouiner dans ses affaires.

« Non, on veut pas danser. » Il était hors de question de retourner sur cette piste pour danser avec eux et avant même que quelqu’un s’oppose à ses paroles, deux nouveaux protagonistes (Joe et Tybalt) s’incrustèrent dans la conversation. La voix de Tybalt lui arracha un soupire, tandis que son regard se posa sur une chevelure blonde (Joe). Le monde était définitivement petit comme elle l’indiquait et si tout le monde s’étonnait de le voir avec Jaco, lui se demandait pourquoi Joe traînait avec Tybalt et pourquoi Isaiah papotait avec Myung. Des questions auxquelles il n’aura sûrement pas de réponses ce soir. Impassible devant tout ce petit monde, Milo croisa les doigts avant de finalement approuver la proposition de la blonde (Joe). « On allait justement se prendre un verre. » Bien décidé à ne pas se retrouver seul avec la plus jeune (Joe) qu’il faisait semblant de ne pas reconnaître, Pluton attrapa son partenaire de soirée (Jaco) par la manche pour le traîner avec lui au bar.

_________________
" i want pluto to be a planet again " Whoever fights monsters should see to it that in the process he does not become a monster. And if you gaze long enough into an abyss, the abyss will gaze back into you.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 90 Voir le profil de l'utilisateur


Dim 22 Oct - 10:04


Y'a comme un sourire sur les lèvres de Jacó car c'est comme ça, toujours. Une merde qui fend son visage en deux car elle prend trop de place et qui en plus, trouve le moyen d'être charmant voire envoûtant. Et Jacó, il sourit comme une merde face à la proposition de Myung.
- Ah mais ouais, on va danser, qu'il dit, et il sent déjà le regard noir de grumpy (Milo) contre sa nuque.
Le temps qu'il tourne les yeux vers lui pour essayer de l'amadouer, y'a une horde qui s'ajoute, et Jacó sourit encore plus. Car ils sont foule, maintenant, et mine de rien, toutes les conversations qui se passent en même temps, et le bruit énorme en fond, ça lui rappelle la maison des Veloso. C'est comme un sentiment doux amer, car il sourit mais ça pince aussi, et finalement, il trouve pas trop le moyen de suivre la conversation réellement. Il prend quand même le temps de répondre aux nouveaux venus ( Joe et Tybalt )
- On s'est rencontré sur Tinder. Milo cherchait des amis, qu'il dit tout bas pour les deux concerner, non sans lâcher son sourire éternel, alors que la brute commence déjà à le tirer par le bras. MYUNG M'ABANDONNE PAS. Venez les gars !
Il chope le bras du coréen (myung) du passage, le ramène contre lui et finit par passer un bras autour de ses épaules. Sans gênes, aucune, il enfouit son nez dans son cou.
- Tu m'as manqué, p'tit con.
Une fois au bar, la chimère se prend un verre un brin sanglant, malgré la dégoût dans ses tripes.

_________________


i feel like shit ; it must be love
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 71 Voir le profil de l'utilisateur


Lun 23 Oct - 18:01


La première fois qu’Ezechiel lui a dit qu’il avait des amis, sans vraiment savoir pourquoi, ça l’avait étonné. L’autre goule avait l’air tellement sûr qu’il allait tuer des innocents que l’idée qu’il puisse continuer à voir ses amis humains ne l’avait même pas effleuré. Parce que bien sûr qu’ils étaient humains. Son pseudo coloc slash gamin à garder lui avait parfaitement comprendre qu’il haïssait toute son espèce. Parce qu’ils étaient responsables de sa transformation. Ça n’avait aucun sens pour Lyall. Pour lui, la goule s’était élevée au-dessus du bétail, ce qui ne pouvait être qu’une bonne chose, mais l’autre suicidaire ne semblait pas voir les choses de la même façon.

Il hausse un sourcil devant le refus d’Ez. Possessivité ou peur qu’il agresse son ami ? Ce serait presque adorable si la goule n’était pas plus à même de le faire que lui. Ça faisait combien de temps qu’il avait mangé lui d’ailleurs ? Trop longtemps. Il ferait les courses en rentrant. « Et pourquoi donc, Ezi ? » Oh il avait probablement deviné pourquoi. Mais il devait l’avouer, faire chier l’autre le faisait beaucoup rire.

Le vendeur revient avec leurs masques, et il voit du coin de l’œil l’ami du coloc s’en aller (Myung). Lyall en attrape un et se fit bousculer (Tybalt). Il serra les dents. Il détestait qu’on le touche. Ses mains le démangeaient d’attraper l’autre type et de lui éclater le visage contre le contoire. Il inspira fortement par le nez et mit le masque de loup. « On y va ? » Il n’avait aucune envie d’être là, et plutôt ils commenceraient, plus tôt ils finiraient et il pourrait rentrer chez lui. Ouaip, il regrettait déjà.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 58 Voir le profil de l'utilisateur


Lun 23 Oct - 21:13


Ça lui est déjà arrivé, de toucher Lyall. Avant son accident, il a toujours été quelqu’un de relativement tactile et il commence à être assez à l’aise avec son colocataire. Assez pour s’oublier parfois et se retrouver à lui tirer le poignet. Chose que ce dernier semble détester. Il ne comprend toujours pas ce qu’il peut trouver de si désagréable à un simple contact alors il se contente de garder ses distances. Sauf la nuit, dans le lit mais, ça c’est une autre affaire sachant que la chimère semble malheureusement s’y transformer en oreiller vivant.
Il regarde donc le gêneur d’un mauvais œil, persuadé qu’il s’apprête à déclencher une furie qu’il ne peut imaginer. Pourtant, le Ravageur se contente d’enfiler son masque avant de l’enjoindre à quitter le stand. Il semble se contenir un peu mieux en public.
Ezechiel enfile donc l’accessoire noir et hoche la tête, bien heureux que la conversation semble prendre un autre tournant. Pas question pour lui de parler de sa petite scène sachant qu’il ignore lui-même ce qui l’a poussé à agir ainsi. Un concours de circonstances à n’en pas douter. Rien de plus.

« Je ne te pensais pas si pressé de danser. » le taquine-t-il alors en s’aventurant au milieu des corps en transe. « Tu as des amis qui sont ici ? »
Curiosité à peine voilée alors qu’il se questionne encore et toujours sur les fréquentations de la goule. Celles qu’il va rencontrer, tard le soir tandis qu’il le laisse seul avec Buddy dans cet appartement qui empeste le congélateur plein de sang.
Il se déhanche légèrement sur la musique délicieusement bruyante et, l’espace de quelques instants, il a presque l’impression de redevenir adolescent, innocent. Il aime ça et il ne tarde pas à fermer les yeux avant de se mouvoir contre les gens qui l’entourent. Prétendre que les goules n’existent pas et qu’il est au milieu de ses amis, ça il peut faire, pour le moment.
« Détends-toi. J’ai l’impression d’avoir ramené mon père… »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 27 Voir le profil de l'utilisateur


Ven 27 Oct - 17:34


Perçant, l'oeil lorgne sur la masse qui fourmille, tout en bas. Marvin a les bras croisés contre le torse, le menton levé,  les sourcils froncés mais rien ne se voit, sous le masque de Trump. L'un de ses pieds tapote contre le sol depuis plusieurs minutes déjà, plus par impatience qu'autre chose, tandis qu'il reste assis sur l'un des sièges. Autour de lui, les autres discutent entre eux. Aucun ne lui parle : ils ont appris avec le temps que Marvin ne donne que trop peu de réponse. Qu'il est la bête de foire ; celui qui fait les merdes, et non pas celui qui vient prendre le thé pour causer. Qu'importe. Il reste dans son coin, le regard fixé sur la foule. Il ose un rictus, lorsqu'il s'attarde un peu plus sur le bar. L'oeil s'accroche aux boissons, puis sur les faciès, avant qu'il ne lorgne vers un ailleurs. Les pensées se bousculent et se confondent ; elles se percutent et se mélangent, avant de disparaître sans qu'il ne puisse les comprendre. Qu'importe. Marvin sait ce qu'il doit faire. Il doit attendre : observer et attendre la suite.
Il se contente donc de le faire, tout bonnement. Marvin suit les ordres sans ciller, sans élever la voix, sans remettre en doute ce qui a été décidé. Des mots qu'il a entendu, une raison a été donné, et le roux n'a pas creusé son esprit pour approfondir la logique de la chose. On lui a dit qu'elle est, donc il y croit. Ils font échos dans ses pensées et jouent en boucle, comme un bruit de fond qui le calme.
Soupirant un peu, à peine, il tend son corps vers l'avant et pose ses bras sur le bord du balcon, pour mieux dévisager la masse.
C'est là qu'il le voit ( Milo ). D'abord, la chevelure capte son regard; ensuite, avant d'être frappé par l'ardeur de son regard. Non pas qu'il le voit complètement, vu la distance, mais plutôt car il le connait par coeur, avec les années. Impossible d'oublier le froncement de sourcil légendaire de Milo, démontrant son agacement ; Marvin a toujours été le roi de son agacement, après tout.
Le coeur se serre, la tête se vide. Le corps, nerveux, se redresse brusquement et bascule presque, tandis que les jointures grincent de douleur, les doigts serrés autour de la rampe.
- Milo, qu'il dit, bas, avant de continuer dans un hurlement : MILO, BORDEL.
Dans un élan impulsif - chose qui le caractérise totalement - l'ancien taulard retire son masque et, après l'avoir serré entre ses doigts, le balance dans la foule. De par la grandeur de la pièce, le nombre de gens présents ainsi que son lancé peu précis, l'objet s'échoue à quelques mètres du blond.
- FOUS LE CAMP D'ICI, PRONGS, qu'il hurle, encore plus fort, mais pas assez, certainement.



_________________

fear the gods
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 142 Voir le profil de l'utilisateur


Ven 27 Oct - 18:50


Une fois arrivé au comptoir, il libéra enfin le bras de l’imbécile de chimère (coucou Jaco) qui l’avait traîné dans cet endroit et jeta un rapide regard à la carte. L’heure tardive ne permettait plus la vente de boissons chaudes, ce qui lui laissait alors deux options. Commander une boisson à son goût, révélant alors à tout le monde autour de lui sa nouvelle nature ou bien commander une boisson traditionnelle qui n’aura rien de plus qu’un goût de cendre. Après une hésitation inexistante, Milo laissa parler son orgueil et commanda une bière lambda qui lui donnera sûrement plus la gerbe qu’autre chose. Néanmoins, c’était le prix à payer pour passer encore un peu plus longtemps pour un humain aux yeux du monde. Se doutant que son choix allait faire réagir les seuls personnes au courant pour sa nature, il leur (Jaco et Tybalt) jeta un regard dissuasif avant d’entamer sa boisson. Sans surprise cette dernière s’apparentait plus à un goût de cendres et de soufre qu’autre chose et avant d’avoir trop envie de vomir, il reposa son verre dans un vague soupire.

Pluton se trouvait bien ridicule dans cet endroit, en train de boire une boisson immonde avec des gens qu’il n’apprécie même pas pour la plupart. Jamais il n’aurait pensé tomber si bas et alors qu’il roula les yeux pour la centième fois en moins d’une heure, quelque chose dans l’air capta son attention. Un masque à l’effigie du président s’exerçait à la gravité, et alors qu’il chercha d’où il pouvait bien venir, son cœur manqua de s’arrêter. « Marv... » Sa voix se brisa, tandis qu’il pâlissait à vu d’oeil, incapable de croire ce qui se passait juste devant ces yeux.

Celui qui était censé être en prison, son ami et frère (marvin) de toujours se trouvait juste là en haut d’un balcon en train de lui faire des signes parfaitement incompréhensifs. Immobile, le chasseur se décomposait sur place et pendant un moment qui sembla durer une éternité il oublia le reste du monde. Son esprit bouillonnait sous une tonne de question, tandis que sans crier gardes il s’élança dans la foule à la recherche de l’escalier qui menait au balcon.


_________________
" i want pluto to be a planet again " Whoever fights monsters should see to it that in the process he does not become a monster. And if you gaze long enough into an abyss, the abyss will gaze back into you.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 185 Voir le profil de l'utilisateur
http://fleshandbone.forumactif.com


Ven 27 Oct - 19:00



Trump et l'éléphant ont quitté la foule. Les voyez-vous ? Il suffit de lever un peu les yeux. Le balcon de la salle de concert n’est pas censé être accessible ce soir, mais leurs silhouettes peuvent y être distinguées. Avant-bras appuyés contre la balustrade, l'éléphant observe la foule, jetant régulièrement des regards insistants à son téléphone portable. Sur l'écran, les secondes défilent, se rapprochant du zéro. Trois, deux, un… les écrans géants derrière Grave Rubber se mettent à grésiller. Sous les masques, les sourires s'étirent. Quelques secondes plus tard, l’écran vire au noir. Puis, un visage masqué y apparaît. Pendant un moment, dans le silence pesant, interminable, il reste immobile, et silencieux. Certains dans la foule ont arrêté de danser et pointent l’écran du doigt. Sur scène, le DJ avisé par un vigile, cesse de jouer et tourne son masque de loup vers l'écran. L'inconnu s'y trouvant penche légèrement la tête sur le côté, et soudain, sa voix résonne, plus puissante encore que la musique quelques secondes plus tôt :
« Je ne vous dirais qu'une chose : Ghoul Gist. »
L’écran redevient brusquement noir, mais juste un instant, avant d’afficher un défilement d’images : des cachets de Ghoul Gist, des gens masqués, des verres — les verres gratuits, et les cachets qui y tombent de manière aléatoire, des verres qui sont épargnés et d'autres où la pilule va s'y noyer.
Et puis eux — vous — qui boivent et qui fêtent, sans savoir.
Dernière image : les secondes qui défilent. Le compte à rebours qui tombe à zéro. Les effets commenceront prochainement, attention.


Merci d'aller lire le nouveau message ici avant de répondre à l'intrigue.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 82 Voir le profil de l'utilisateur


Ven 27 Oct - 19:34


Elle aurait préféré pouvoir s’isoler avec Tybalt afin de discuter dans un calme relatif avec lui de ce qui venait de se passer – Milo, Jaco et tout le reste – mais évidemment c’était sans compter Hopkins qui n’avait pas reçu le message. Après l’avoir menacée délibérément de ne pas le suivre, c’était culotté, mais Joe s’abstint de tout commentaire et fit juste signe à son ami goule de venir avec elle pour aller chercher à boire. Elle commanda son verre, un cri dans la foule au lointain attirant son attention. Sûrement un mec un peu trop soûl – ah, elle avait hâte d’être dans cet état d’ébriété pour oublier le démarrage raté de sa soirée, espérait-elle en buvant une longue gorgée d’alcool …

Tout à coup, un grésillement. Son geste s’interrompt. La lumière des grands écrans vacilla, éclairant la foule par intermittences monochromes. Toute la foule était en suspend, mais le tonnerre qui gronda de la gorge de Grave Rubber la seconde suivante était tout sauf celui auquel le public s’attendait.

Les deux mots lui vrillèrent les tympans. Un cauchemar, ça devait être ça. Joe lâcha automatiquement son verre, le contenu se renversant intégralement par terre dans une flaque sucrée qui s’étalait lentement sous ses baskets trempées. « Non … Non non non c’est pas vrai … » murmura t-elle tout bas, la voix tremblante et le cœur au bord des lèvres.

Ca ne pouvait pas recommencer. Pas une seconde fois, pitié, tout sauf ça. Elle ne voulait pas revivre ça, il n’y avait absolument aucun moyen, aucune possibilité. Il fallait qu’ils s’échappent, là, tout de suite. Ses yeux bleus bien trop ronds, écarquillés par un sentiment brûlant et violent de panique, fixèrent Tybalt. Lui aussi avait bu, lui aussi allait faire les frais de cette saloperie ; il n’y avait plus qu’eux deux qui comptaient à présent, alors elle lui attrapa la main brusquement et le tira vers lui. Un étau douloureux serrait ses entrailles et ses poumons tandis qu’elle essayait de garder la tête hors de l’eau, elle qui se sentait clairement en train de couler à pic. « Tybalt il faut qu’on sorte. Il faut qu’on sorte d’ici tout de suite. On doit sortir, maintenant. » Il n’avait jamais du la voir de sa vie entière aussi bouleversée, et ce n’était clairement pas normal, mais il y aurait un temps pour tout – et celui des explications arriverait plus tard, quand ils seraient sortis de cette merde. « Je t’en supplie, il faut qu’on se dépêche, il doit bien y avoir une putain de sortie de merde quelque part ! » Son sang-froid s’échappait littéralement et elle le tira un peu plus dans le but de fendre la foule vers l’une des portes dont il n’était pas si loin et pourtant pas assez proches à son goût.

_________________
Remember everything will be alright.
©crack in time


Dernière édition par Joe Pearson le Ven 27 Oct - 19:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 185 Voir le profil de l'utilisateur
http://fleshandbone.forumactif.com


Ven 27 Oct - 19:34


Le membre 'Joe Pearson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'INTRIGUE DÉ #2' :


--------------------------------

#2 'INTRIGUE DÉ #3' : 12
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 204 Voir le profil de l'utilisateur


Ven 27 Oct - 19:58


Mew n'a pas franchement envie d'aller au bar ni de boire, il aurait préféré se réchauffer un peu et passer de plus de temps en tête à tête avec Jacó. Mais puisque l'abruti de Jacó ne lui laisse pas le choix il se laisse docilement guider à travers la foule et ne le repousse pas. Il a décidé de se laisse faire pour ce soir et d'essayer de penser à autre chose qu'au pire - tout en restant un maximum pessimiste. Il n'accorde qu'un regard amusé à Isaiah avant de disparaître. Le geek accepte même un verre au bar même s'il ne fait pas confiance au serveur et qu'il ne connait pas les gens avec qui il boit (Milo, Joe et Tybalt). Il ne dit pas un mot et reste muré dans son silence. En fait. Il n'a pas envie de les connaitre plus que ça. Pendant un instant, le monde autour de lui disparaît et il se contente de fixer en coin Jacó.

Puis la musique s'arrête et tout s'écroule les informations parviennent difficilement à l'esprit embrumé dela chimère. La fatigue, les récents événements, il manquait plus que ça. Le coréen croit assez au  karma ppur se savoir maudit. Mew suit assez les infos pour savoir ce qu'est le ghoul gist. Il ne veut pas en apprendre plus sur les effets ce soir.
Autour de lui, il y a comme un vent de panique. Et Mew déteste la panique, il sait se gérer lui même. La peur est quelque chose qu'il a apprit à contrôler. Mais celle des autres finit toujours par l'envahir. Il jette un regard à son verre vide et à son partenaire. Il en sait assez sur sa propre nature, pour savoir qu'il a tout intérêt à trouver un moyen de déguerpir. Il ne compte pas se laisser bouffer par n'importe qui et il n'a pas envie de faire souffrir des innocents. S'il avait su, il serait resté tranquillement à l'abri. Mais il ne peut pas laisser Jacó là. Il s'en sortira sans doute très bien, tout ça n'est peut-être qu'un énorme canular. Il voudrait y croire. « On fait quoi ? » Sa voix flanche un peu.

Mew ne sait pas quoi faire. Il sait ce qu'il doit faire - essayer de fuir - mais ce n'est pas simple cette fois. Il n'y a  visiblement pas d'issue. Il se lève brusquement pour déguerpir puis s'arrête dans son mouvement pendant quelques secondes de réflexion. Le doute lui mord les tripes, plus que la peur de mourir. Même s'il donne l'impression de garder son calme, son sang bouillonne dans ses veines et il est tiraillé entre son propre instinct de survie et les sentiments contradictoires qu'il ressent.  Alors il fait volte-face et  attrape le poignet de la chimère. Choisit d'écouter autre chose que sa tête pour cette fois - elle ne lui sera d'aucune utilité pour ce coup là. « Il faut... qu'on trouve un moyen d'échapper au pire. Qu'on se mette à l'abri j'sais pas. » Au point où il est, il doute de pouvoir s'en sortir tout court. Et il espère que Jacó le suivra. Pour une fois, il a vraiment la trouille d'être seul.

_________________
† I'm scared that I'll miss you Happens every time I don't want this feelin' I can't afford love I try to find a reason to pull us apart It ain't workin' 'cause you're perfect And I know that you're worth it  I can't walk away  
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 185 Voir le profil de l'utilisateur
http://fleshandbone.forumactif.com


Ven 27 Oct - 19:58


Le membre 'Myung Welsch' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'INTRIGUE DÉ #2' :


--------------------------------

#2 'INTRIGUE DÉ #3' : 20
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 90 Voir le profil de l'utilisateur


Ven 27 Oct - 20:24


C'est une impression de déjà vu ; un sentiment qui tord des tripes de l'intérieur dans une douceur presque macabre. Un fantôme armé de longues et terribles griffes qui broie ses organes et lui glace le sang.  Jacó connait cette impression.  Jacó connait ce pressentiment. C'est quelque chose qui ressemble à de l'hyper vigilance, ou alors à un stress post-traumatique. Les échos d'un terrible événement. Parfois, il le ressent simplement en marchant dans la rue, d'autres fois au supermarché.
Souvent, rien n'arrive et la vie continue son cours. Alors,  Jacó n'y porte pas attention, continue de sourire. Il tourne ses yeux vers Milo qui s'éloigne en murmurant quelque chose et garde son bras autour des épaules de Myung. Il ouvre la bouche, brusquement, pour appeler le grumpy, pour lui rappeler qu'il doit rester avec lui, qu'il ne doit pas s'éloigner, parler à des inconnus, accepter des trucs louches, le laisser seul et le faire pleurer, quand la musique cesse, brusquement.
Le coeur en fait tout autant.
Le sentiment de déjà vu devient présent, tandis que les mots grondent. Si les autres ont les iris tournées vers l'écran  Jacó dévisage Milo, à quelques pas plus loin.  Son bras glisse et quitte le corps de Myung. Le corps tremble, entier. Plus qu'il ne devrait.  Jacó fixe Milo, mais ne le voit pas.
Il entend les bruits, ne voit pas les images, fixe sans voir. Le brouhaha alentour le rend sourd.
La voix du coréen le ramène, point de repère, unique lumière.  Le portugais cligne des yeux à quelques reprises, troublé, le coeur qui palpite trop fort, une humidité dans l'oeil. Ses doigts tremblent encore. La gorge est si serrée qu'il se contente d'hocher de la tête, mouvement brusque, avant de serrer ses doigts entre les siens. Le regard, une seconde, va vers Milo de nouveau. Puis, comme s'il se souvient, se tourne vers les autres ( tybalt et joe ).  
- P pas sans eux, mew, qu'il dit, voix serrée, presque murmure, tandis que son regard brille plus qu'il ne faut et que la panique est visible dans ses yeux, sur sa gueule et sur sa peau.

_________________


i feel like shit ; it must be love
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
 

intrigue commune : concert de grave rubber

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OF FLESH AND BONE :: SO THIS IS YOUR WILDERNESS :: downtown :: motorcity casino-