soutenir le forum

AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 GALLOWS (FRANCESCA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Messages : 22 Voir le profil de l'utilisateur


Jeu 19 Oct - 17:28


FRANCESCA VELOSO
damn your eyes
NOM ET PRÉNOM : Veloso, Francesca. ÂGE : 24 automnes, 25 approchant. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 23 septembre 1992 tout comme son frère jumeau. ORIGINES  : le Portugal, l’Italie et la France se retrouvent dans ses veines, dans son patrimoine génétique et dans son caractère. OCCUPATION : étudiante en commerce international dans une grande école ; le profil surprend mais il est pourtant réel. STATUT CIVIL : célibataire et certainement pas prête d’être mariée. ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuelle. SITUATION FAMILIALE : veloso avant tout ; eux, c’est ce qui compte avant tout le reste. PARTI : elle n’en a pas. C’est un électron libre qui choisit ceux et celles qui trouvent grâce à ses yeux – tout le reste n’a aucune sorte d’importance. TRAITS DE CARACTÈRE : audacieuse – je-m’en-foutiste à ses heures perdues – protectrice, parfois maternelle – (trop) fière – bordélique à souhait – farceuse – têtue comme une mule – joueuse invétérée – loyale – sarcastique.
CHRONOLOGIE

23/11/1992 : naissance de francesca en compagnie de romeo il y a quasiment 25 ans. Le portugal les accueille en son sein et les voit grandir ensemble dans une insouciance heureuse.

15/09/2004 : tout va bien, jusqu’au jour où romeo décide de fuguer. c’est la première fois que son jumeau s’isole d’elle volontairement sans rien lui dire et ces deux jours lui paraissent être une épreuve à laquelle elle ne s’était jamais préparée. malgré les mots rassurants de jaco elle a peur, terriblement peur et c’est sûrement de là que lui vient cette tétanie face à l’hypothèse de ne plus avoir la présence constante de romeo gravitant à ses côtés. lorsqu'ils retrouvent romeo, elle est à la fois furieuse et soulagée – et c’est ce sentiment qui domine, francesca étant bien incapable de lui faire la tête.

2006 à 2008 : les premiers croisements de chemins entre son frère et elle s’opèrent lorsqu’ils arrivent à l’école. si elle se révèle être une bonne élève, romeo est moins assidu, plus distant avec l’univers qui l’entoure. ça pourrait n’être que passager mais ce n’est pas le cas et frankie aide finalement son frère durant une partie de leur scolarité commune pour lui éviter le pire (la pension entre autres, la séparation au pire). une sorte d’entraide à double-avantage.

20/09/2009 : la première overdose de son frère, celle d’une longue série. fran s’en rappelle encore, c’était le même jour où elle annonçait à ses parents qu’elle avait trouvé ce qu’elle ferait de sa vie et qu’elle souhaitait partir étudier en angleterre. finalement, elle optera pour un autre établissement dans le pays, refusant de quitter sa famille et ses frères dans un moment pareil.

09/2010 : la vie continue malgré tout et francesca fait son entrée en école de commerce. elle y obtient rapidement des résultats plutôt brillants et fait de son mieux pour rendre ses parents fiers d’elle et de la voie qu’elle a consciemment choisi. malheureusement les choses ne vont pas dans le même sens pour son jumeau.

11/2010 : et bien qu’il ne lui dise rien, fran sait quand romeo cache quelque chose. elle en est persuadée, il se drogue à nouveau. à cours de renfort et pensant que son frère aîné saura quoi faire, elle appelle jaco pour que celui-ci fasse quelque chose.

03/2011 : jaco disparait du jour au lendemain. on a arraché un rayon au soleil des veloso. l’absence est palpable et sans ses rires, sans sa présence, le vide se fait bien vite sentir. les parents ne peuvent cacher leur inquiétude mais les jumeaux la partagent sans même en parler ; francesca va même jusqu’à dépasser l’incompréhension pour se poser des tas de questions qui en amènent d’autres. pourquoi jaco est parti ? jamais il ne les aurait abandonnés. il n’a pas pu faire ça, il doit y avoir autre chose. sauf qu’aucune explication ne vient et que le doute s’instille lentement, même lorsqu’il finit par revenir – bien trop tard - dans leurs vies sans vraiment jamais se justifier.

06/2013 – 06/2015 : en effet les problèmes de romeo s’aggravent et se multiplient. pour veiller sur son frère, francesca effectue alors deux ans de césure dans son parcours scolaire durant lesquelles elle réalise cependant plusieurs voyages un peu partout en europe. une façon pour elle de se détacher des problèmes familiaux et de l’atmosphère de la maison dans laquelle elle se sent étouffer petit à petit, et pour découvrir d’autres pays. elle en profite également pour travailler pendant quelques temps histoire de renflouer les comptes qui se sont creusés pour ses études et faire quelques petites économies. on ne sait jamais de quoi demain sera fait.

02/03/2017 : il a fallu un accident malheureux avec un dealer pour que tout bascule. romeo est un ajin. les circonstances dans lesquelles elle le découvre sont atroces et elle gardera toujours le souvenir du corps temporairement sans vie de son alter-ego, gisant au sol. elle se rappellera du flingue pointé vers elle alors qu’elle pleurait, et de la tête de ce type qui se sépare de son corps comme par une magie glauque et absurde ; de romeo qui se relève du sol. elle se souviendra de tout mais n’en dira jamais un traître mot à qui que ce soit.

06/2017 : romeo a fui, sûrement pour le bien de la famille. mais elle, elle choisit de déménager à détroit pour finir sa dernière année d’études en erasmus. cette destination n’est pas totalement choisie au hasard puisque cela lui permet de retrouver romeo. elle va y passer du temps et de l’énergie mais va réussir à remonter jusqu’à lui en l'attendant au Page Turner – surprise surprise !. elle apprend également que son grand frère Jaco est en ville et qu’il travaille en tant que livreur de pizza ; néanmoins, elle ne lui a pas encore rendu visite, tant par appréhension que par pure fierté.

07/2017 : elle fait la connaissance de milo, une des premières personnes avec laquelle elle sympathise dans cette ville – et aussi le premier qui la laisse en plan du jour au lendemain. cette disparition l’intrigue et francesca commence sérieusement à se demander si toutes les personnes qu’elle rencontrent ne sont pas des ajins.  


THE FLESH TO THE BONE

pseudo : ici joe. âge : 25. code du règlement : FV. avatar : alycia debnam-carey. crédit : réponse ici.


i. Francesca Veloso. La petite dernière, la jumelle de Romeo. Au sein des Veloso, le membre le moins avenant de la famille – mais pas le moins aimant. Francesca n’est ni triste ni désagréable, oh non ; des sourires et des rires elle en offre à la pelle à ses proches. Son sang, ses frères, ses parents, toutes les branches et les ramifications noueuses que forme sa famille, elle chérit tous ces gens du plus profond de son être. Mais de tout le clan Veloso, c’est celle qui reste le plus sur ses gardes, celle qui a souvent le mot pour piquer et la remarque pour créer des silences. C’est celle qui pourrait s’apparenter à l’astre lunaire en retrait et pourtant si proche du soleil flamboyant. ii. La fête : partout, tout le temps, en toutes circonstances. Fran les organise comme personne, fortement attachée à la symbolique de rassemblement, de partage et de joie que créent toujours ces évènements. Noël, les anniversaires, la nouvelle année, les mariages, les babyshowers, les cousinades ; comptez sur Francesca pour tout mettre en place dans les règles de l’art. iii. Inlassablement tirée à quatre épingles, mais dans la sobriété la plus totale. Elle ne sait pas vraiment faire autrement, c’est comme ça. Romeo s’en est souvent amusé et n’a jamais vu l’intérêt de porter des couleurs coordonnées ; Jaco rit à chaque fois qu’il la voit vêtue d’un tailleur excessivement sérieux et noir pour sa bouille si jeune et vivante. Peut-être un jour arrêtera t-elle de se percher sur des échasses pour choisir le confort délicieux d’une paire de Nike. iv. Francesca parle plusieurs langues – l’italien, le portugais et l’anglais bien évidemment, de manière courante et fluide, mais également le français et l’allemand. Si elle peut remercier ses origines méditerranéennes et ses études dans le commerce pour lui avoir permis de continuer à s’enrichir linguistiquement, on peut aussi en déduire que Francesca a un certain talent pour manier le verbe – et la patience qui va avec pour apprendre un dialecte. v. Sa tendance à la coquetterie et ses moues boudeuses lorsqu’elle n’était encore qu’une fillette lui a valu dès le plus jeune âge le surnom de Princesa. Tantôt moqueur, tantôt affectueux, le clan Veloso en usait à loisir. Son frère jumeau, lui, préférait largement se démarquer du reste pour nommer sa jumelle Frankie d’amour. Elle a toujours rechigné mais elle a été la première à qui ça manquait, d’entendre sa voix répéter à tue-tête ce diminutif. vi. Au contraire de son jumeau qui a toujours eu la fibre musicale, elle n’a jamais joué d’un instrument par désintérêt total de devoir apprendre le solfège et de s’astreindre à des heures d’entraînement à gratter les cordes d’une guitare qu’elle peine à accorder. Frances préfère chanter et elle ne s’en sort pas si mal, mais ce qu’elle aime par-dessus-tout c’est danser. Le classique n’est pas son fort, la discipline et la rigueur y prenant trop de place. C’est surtout les danses latines qu’elle a appris dans son plus jeune âge – Mama versant bien souvent sa petite larme lors de ses spectacles improvisés - et par extension, elle a longtemps pris des cours dans un groupe. Depuis plusieurs années elle a raccroché par manque de temps mais elle ne rate jamais une occasion de s’adonner à la danse quand elle le peut. vii. Fran est la pire des cuisinières. Elle ne sait rien faire de ses dix doigts qui puisse être comestible. Ce n’est pas faute d’avoir tenté ; déjà quand elle était petite, elle avait failli mettre le feu à la cuisine de Mama en voulant l’aider – le genre de drame familial qui a peiné leur génitrice. Ces prédispositions à rester éloignée des fourneaux se sont confirmées avec les années et la pratique : la brune est un véritable désastre gastronomique. Avec elle, autant s’habituer aux plats surgelés et aux livraisons sur-le-champ. viii. Francesca n’est pas plus une fumeuse de tabac qu’une accro aux paradis artificiels ; ce serait d’autant plus ironique que la faiblesse de son frère pour la drogue est une épreuve particulièrement complexe à comprendre pour elle. En revanche et en dépit du mépris qu’elle éprouve pour ces substances récréatives, Fran ne résiste jamais à l’odeur typique des cigarillos et il lui arrive d’en fumer de temps en temps lors d’occasions particulières. Les effluves lui rappellent ces soirées de familles estivales où les adultes parlaient entre eux, attablés face au soleil prêt à fondre sur l’horizon. Des souvenirs doux et lointains qu’elle aime se remémorer en aspirant un peu de ce parfum lourd et épicé. ix. Son autre moitié, son double parfois si différent d’elle, son reflet changeant. Romeo, ’Mio comme elle l’appelait quand elle était si petite qu’elle peinait à prononcer l’entièreté de son patronyme et qu’elle tremblait, encore tétanisée par un cauchemar que lui seul savait chasser. Leur relation est en dents de scie depuis qu’il a fait ses premiers mauvais pas. Les temps ont bien changé depuis l’enfance bienheureuse qu’ils ont vécu toujours fourrés à deux, toujours collés l’un à l’autre. Quand Romeo a commencé à dériver, elle a du faire face, maintenir le cap, demeurer la fille qui n’a pas besoin qu’on soit derrière elle. Elle le faisait autant pour lui que par besoin vital de reconnaissance personnelle et par envie de prouver qu’il n’y avait pas que les bêtises de son jumeau qui comptaient. La lassitude a fini par se présenter à la porte de Fran à force d’essuyer les promesses à répétition que c’était la dernière fois pour Romeo, qu’il ne recommencerait plus, qu’il serait sage. Cette même lassitude est devenue une vieille amie à qui s’est jointe l’amertume : non, ‘Mio ne le serait jamais ; mais même avec toute la rancœur et tous les griefs du monde, il reste son frère, celui qui a vu le jour avec elle et pour ça elle ne pourrait jamais se résoudre à le laisser tomber une seule seconde. x. En vrac : elle a un chat – un adorable Sibérien crème - appelé Leopold, qu’elle a adopté quelques jours après son arrivée à Détroit. Elle possède une modeste chaîne YouTube sur laquelle elle publie des vlogs de ses différents voyages – ce qui était au démarrage un moyen pour elle de ne pas penser au sort de ses frères est devenu une occupation véritable. Son pêché mignon indétrônable reste les pistaches, qu’elle pourrait consommer en quantité astronomique. Elle a une profonde horreur de la solitude, c’est même très sûrement une phobie pour elle de se retrouver seule plus d’une journée. Elle porte toujours sur elle un fin collier d’or sur lequel est accroché un médaillon que lui a donné sa mère ; en elle-même, la chaîne qui porte la babiole a bien plus de valeur financière mais c’est la symbolique qui tient à cœur de la jeune femme. Enfin, Francesca est ambidextre – ça ne sert à rien mais c’est son petit atout secret.


Dernière édition par Francesca Veloso le Sam 21 Oct - 6:57, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 22 Voir le profil de l'utilisateur


Jeu 19 Oct - 17:28


tell them something is coming
there's blood in the water
+1 aukaou


Dernière édition par Francesca Veloso le Jeu 19 Oct - 17:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 49 Voir le profil de l'utilisateur


Jeu 19 Oct - 17:28


FIRST.


LOOOOOVE U.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 5 Voir le profil de l'utilisateur


Jeu 19 Oct - 17:40


DEUZ.


_________________
Might be a sinner, might be a saint
i'd like to be proud, but somehow i'm ashamed
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 27 Voir le profil de l'utilisateur


Jeu 19 Oct - 20:13



( c'est tout ce que j'ai à dire )


( )

_________________

fear the gods
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 168 Voir le profil de l'utilisateur


Ven 20 Oct - 10:41


On n'arrête plus les Veloso Mais ils sont fab, comment leur en vouloir ? Et j'ai un gros coup de coeur pour Fran, tu m'as l'air de construire un perso des plus délicieux Bon courage pour la fin, et rebienvenue avec ta nouvelle mignonne

_________________


― rock bottom

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 22 Voir le profil de l'utilisateur


Sam 21 Oct - 6:49


Merci à vous mes amours
(pouce bleu pour vous)
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 90 Voir le profil de l'utilisateur


Dim 22 Oct - 9:43


la beauté c'est de famille, hein j'imagine pas la gueule des autres veloso, ça doit faire péter tous les ovaries des environs

félicitations, tu es validé(e)
bienvenue dans les sombres rues de detroit
Sur vos crocs ou dans vos veines coule le sang bouillant de ceux qui piétinent le bitume de Detroit. Prenez un instant pour respirer, avant d'aller vous perdre dans les obscurs recoins de la ville.

Après la validation, il est important d’aller recenser vos diverses propriétés — votre visage, votre habitation ainsi que votre occupation — dans cette cette section pour ne pas qu’ils vous passent sous le nez. Ensuite, direction cette section pour créer votre fiche de lien, un modèle (facultatif) se trouvant à votre disposition au besoin.

En cas de questions, n’hésitez à rejeter un coup d’œil aux annexes et textes explicatifs mais si vous êtes toujours perdus, rendez-vous ici pour poser vos questions au staff. N'oubliez pas de suivre régulièrement la section intrigue pour vous tenir au courant des sujets en cours et des articles parus.

Bienvenue parmi nous, et bon jeu sur FAB !

_________________


i feel like shit ; it must be love
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas
 

GALLOWS (FRANCESCA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OF FLESH AND BONE :: SEE HELL IS EMPTY :: METALLIC TASTE :: LIE DOWN IN THE BLOOD-