AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 V. LES ESPÈCES.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Messages : 135
Voir le profil de l'utilisateur http://fleshandbone.forumactif.com


Lun 21 Nov - 20:21



❝ les goules ❞


Les goules sont longtemps restées dans l’ombre, ne laissant que des cadavres sur leur passage. Souvent tuées et craintes par les humains, leur population n’a commencé à augmenter de façon signifiante qu'à partir du XVIIIe siècle, et il faudra attendre la fin des années 90 pour qu’elles se dévoilent officiellement à la face du monde.

Elles sont désormais plus libres, encore craintes mais acceptées au sein de la société, bien parfois encore jugées répugnantes, et méprisées. La plupart des goules vivent comme tout humain lambda : elles ont une famille, un travail, une maison et des amis.


la transformation

Chanceuses sont les goules de naissance, car jamais elles ne goûtent à la douloureuse transformation qui est réservée aux humains subissant une mutation. Bien que les cas soient rares, il existe quelques spécimens, appelés « chimères ». Les goules étant inconnues autrefois, les hôpitaux n’avaient pas connaissance des spécificités relatives aux races, et suite à certains dons d'organes ou majeure transfusion sanguine, certains humains sont devenus goules. Actuellement, certains programmes scientifiques à l’éthique discutable, notamment au sein de l’armée et du CCG donnent parfois naissance à ces chimères. Le premier syndrome notable est celui des aliments prenant tous un goût de cendre. C'est dans les jours qui suivent que le pire commence : les dents se font douloureuses et tombent une par une, laissant des plaies sanglantes dans les gencives dont bientôt de nouvelles dents poussent. À première vue normales, elles se font pourtant finement aiguisées, semblables à celles d'un piranha, lorsque la faim éveille les sens. La mâchoire quant à elle, craque et se déboîte, provoquant une douleur aigüe pendant de nombreux jours avant de se stabiliser. Il est dit que chez l'humain, la transformation est souvent si douloureuse que nombreux en périssent.

Il existe un autre stade de transformation, plus sombre, moins connu et qui, bien que ne les touchant pas toutes, éveille la peur. Lorsqu'elles cessent de s'alimenter pendant trop longtemps, dévorées par la faim, les goules perdent la tête et le corps mute monstrueusement. La transformation est lente, sans douleur, mais sans retour. L'esprit plus encore que le corps se transforme pour devenir tout autre chose ; une folie certaine, palpable. Les pupilles se font plus sensibles à la lumière du jour, la voix devient grognements, gémissements et hurlements étouffés, les corps maigres et décousus. Ils sont les esprits de l'ombre, les échos des vivants qu'ils étaient autrefois, ayant perdus toutes facultés de raisonnement. Les osseux : pour les hommes comme pour les goules, ces êtres ne sont plus des rats rôdant dans l'ombre.


l'apparence

Très semblables aux humains, les goules ne possèdent que de minimes différences difficilement détectables. C'est lorsque la faim gronde, qu'une odeur de sang plane dans l'air ou qu'elles sont en colère que l'on peut apercevoir sa nature profonde : le blanc de l’œil vire au noir, l’iris au rouge, la mâchoire se décroche presque tant la gueule se fait grande ouverte et les crocs s’allongent, s’aiguisent ; les ongles et les veines foncent presque jusqu’au noir, et la peau pâlit, semblant perdre de la vie. Cependant, au contraire des croissances populaires, les goules possèdent un contrôle presque total sur leur apparence mythique. À l’exception des osseux, il est donc plutôt rare de voir une goule sous cette forme.

Souvent cachées dans les bas-fonds et dans les bâtiments abandonnés, les goules osseuses ne sont plus que l'ombre d'elles-mêmes. Évolution cauchemardesque des goules, leur chair est blanche et rigide, comme celle d'un mort. Veines et ongles restent sombres et la mâchoire grande ouverte, crocs dévoilées. Le corps souvent décousu par la capacité de contorsion propre aux goules (voir ci-dessous), ces êtres traquent toutes créatures vivantes pour s'en nourrir. Il suffit d'une odeur de sang pour éveiller leur faim, car les osseux peuvent passer des mois, des années sans manger, presque en transe, ne faisant aucun mouvement, avant d'être éveillées par l'odeur de l’hémoglobine. Humains ou goules, qu'importe : elles dévoreront tout. Personne n'est à l'abri.


forces
Bête étrange, la goule possède des capacités puissantes. D’abord, une force décuplée par dix ; cette force prenant comme base celle que le corps, corpulence et musculature prises en compte, aurait en tant que corps humain, elle diffère donc d'une goule à l'autre. Ensuite, des sens accrus, ainsi qu’une nyctalopie. Une goule peut également cesser de s'alimenter pendant de nombreux jours, semaines ou mois ; la chose est pourtant dangereuse, car la bête risque de devenir folle et se transformer en osseux (voir ci-dessus). Une autre de leurs capacités provoque un dégoût chez la plupart des gens, car la bête peut se contorsionner à sa guise, disloquer os et membres, pour les remettre en place. Elle peut donc se glisser à travers de minces passages sans le moindre problème. Également, les goules possèdent une capacité de régénération accrue : il suffit de quelques secondes à quelques minutes pour que de lourdes blessures ne guérissent, ne laissant aucune cicatrice — l’importance et la fréquence de la dernière quantité de chair humaine ingérée influencent grandement le temps de guérison. Il est également important de noter qu'une goule de naissance aura des capacités plus puissantes et plus aiguisées qu'une chimère.

faiblesses
La faiblesse majeure des goules est le risque de se transformer en goule osseuse. Malgré le fait que les goules peuvent survivre de longues périodes sans nourriture, la chose peut leur être fatale, leur esprit se détériorant en cours de route. La créature perd alors peu à peu de son humanité et ne se détache plus de son apparence monstrueuse, les crocs restant sortis, la peau rigide, blanche, ainsi que les ongles sombres. Une autre faiblesse réside en leur capacité étrange à pouvoir se nourrir de leur propre espèce : les souvenirs des goules dévorées viendront hanter leur hôte en rêves. Seuls les esprits forts parviennent à ne pas céder face aux tourments provoqués par ces cauchemars ; les autres perdent la raison et se transforment en osseux. Cependant, si une goule se nourrit trop souvent de sa propre espèce, elle développe irrémédiablement et de façon permanente des attributs physiques de goules, voire d’osseux, et ce même si elle parvient à garder la raison.


les relations interraciales

les goules
Généralement sensées, les goules ne discriminent aucune d'entre elles, bien qu'il y aura toujours quelques gens plus fermés et haineux que d'autres. Ces derniers peuvent parfois faire preuve d’une forme de racisme envers les différents types de goules déterminés par leur naissance ou transformation. Les goules de naissance, au sang dit « pur », se jugent souvent supérieures aux goules nées humaines et transformées, les chimères. Ainsi des tensions restent présentes au sein même de la race. Seules les goules sauvages sont activement mises à l'écart. Jugées inférieures et dangereuses à forte raison, il vaut mieux ne pas s'en approcher, même si certaines peuvent avoir été des êtres chers. Il est préférable pour tous de les oublier et de les considérer comme morts.

les humains
Les relations entre humains et goules se sont améliorées au cours des années. Bien que racismes et mépris restent parfois présents, les goules se sont faits une place au sein de la société. Quelques communautés mixtes, mélangeant goules et humains, existent bel et bien, mais il est plus fréquent de voir les goules se rassembler entre elles. Un grand pourcentage de l'espèce se nourrit de la viande offerte par le CCG, maintenant ainsi une paix relative. Néanmoins, la haine encore trop souvent existante envers leur espèce pousse plusieurs familles de goule à rester sans l'ombre, refusant de se recenser auprès l'État, et devant trouver d’autres moyens de se nourrir. Ainsi, nombreuses encore sont les goules chasseuses, tuant et dévorant illégalement les humains et entretenant un climat de tension entre les espèces, au grand dam des goules pacifistes.  

les ajins
En général, les ajins craignent les goules qui, quant à elles, sont fascinées par les immortels. Bien que les ajins soient peu nombreux, les goules ont tendance à les voir comme des buffets ambulants. Il suffit de capturer un ajin pour avoir une source illimitée de nourriture. Les relations entre les deux espèces, si jamais elles viennent à se croiser, sont ainsi en général peu favorables.

sexualité et reproduction
Bien que les relations inter-espèces soient le plus souvent regardées d'un œil peu favorable, les cas existent bel et bien.  

Le tableau ci-dessous indique le pourcentage de probabilité que l'enfant soit une goule en fonction de la race des parents.

Goule/Goule 99,99%
M Goule/F Humain67%
F Goule/M humain44%
M Goule/F Ajin??
F Goule/M Ajin??

À ce jour, aucune information n'a pu être récoltée sur les relations goules-ajins. Des théories proposent que le pourcentage serait similaire à celui d’une relation entre goule et humain, mais que si l'enfant n'est pas une goule, il sera humain et non ajin.



of flesh and bone




Dernière édition par FLESH AND BONE le Lun 11 Sep - 18:18, édité 46 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 135
Voir le profil de l'utilisateur http://fleshandbone.forumactif.com


Lun 21 Nov - 20:21



❝ les humains ❞


Face à l’apparition de nouvelles espèces, les humains semblent plus unis que jamais. Un peuple soudé est plus puissant face à l'ennemi. La discrimination raciale, sexuelle, de classe etc. existe toujours, mais ces cas ont été relégués au second plan, derrière le « problème » des goules et ajins.

Au fil des années, divers organismes ont été mis en place par les humains pour gérer les problèmes engendrés par l’apparition des goules et des ajins. Le CCG (Commission of Counter Ghoul/Centre de Contrôle des Goules) ainsi que le DRA (Department of Research on Ajins/Département de Recherche sur les Ajins) sont établis à Detroit respectivement en 2000 et 2003, et mettent en fonction divers programmes pour protéger les humains et contrôler les populations.


les relations interraciales

les ajins
Les hommes craignent ce qu'ils ne connaissent pas et de ce fait, ils craignent les ajins. Bien que l’existence de ces demi-dieux soit connue depuis presque dix ans, la situation entre les deux races n'a pas évolué. Les ajins étaient et sont toujours traqués par les humains dans une chasse au monstre quasi généralisée, notamment de la part du gouvernement qui ne lésine pas sur la propagande anti-ajin. Il n’est pas rare de voir les membres d'une famille, des amis, des partenaires tourner le dos à un proche se révélant être un ajin. Les ajins ne possèdent aucun droit aux yeux des humains, et les divers gouvernements et organismes, dont le DRA, expérimentent sur eux sans relâche ni éthique.

les goules
Les relations entre humains et goules se sont améliorées au cours des années. Bien que racismes et mépris restent parfois présents, les goules se sont faits une place au sein de la société. Quelques communautés mixtes, mélangeant goules et humains, existent bel et bien, mais il est plus fréquent de voir les goules se rassembler entre elles. Un grand pourcentage de l'espèce se nourrit de la viande offerte par le CCG, maintenant ainsi une paix relative. Néanmoins, la haine encore trop souvent existante envers leur espèce pousse plusieurs familles de goule à rester sans l'ombre, refusant de se recenser auprès l'État, et devant trouver d’autres moyens de se nourrir. Ainsi, nombreuses encore sont les goules chasseuses, tuant et dévorant illégalement les humains et entretenant un climat de tension entre les espèces, au grand dam des goules pacifistes.  


sexualité et reproduction
Bien que les relations inter-espèces soient le plus souvent regardées d'un œil peu favorable, les cas existent bel et bien.  

Le tableau ci-dessous indique le pourcentage de probabilité que l'enfant soit humain en fonction de la race des parents.

Humain/humain 99,99%
F Humain/ M Goule33%
M humain/F Goule56%
M humain/F Ajin??
F Humain/M Ajin??

À ce jour, aucune information n'a pu être récoltée sur les relations humains-ajins.


© of flesh and bone


Dernière édition par FLESH AND BONE le Lun 11 Sep - 18:19, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 135
Voir le profil de l'utilisateur http://fleshandbone.forumactif.com


Sam 5 Aoû - 10:37



❝ les ajins❞


Révélés grand public depuis seulement 2008, les ajins restent majoritairement inconnus. À ce jour, soixante-deux cas ont été confirmés à travers le monde. Les informations à leur sujet sont encore minimes, mais la rumeur court que le DRA (Department of Research on Ajins/Département de Recherche sur les Ajins) en sait beaucoup plus qu’il n’en dit officiellement.


apparence

Rien ne différencie visuellement un ajin d’un humain ; il est ainsi impossible de les repérer, à moins d’être témoin de la renaissance de l’un d’entre eux. Un ajin lui-même ne peut deviner sa vraie nature, à moins de mourir, et de revenir à la vie. Lors de ce processus, une poussière noire apparaît autour du corps, virevoltant dans l'air et semblant posséder une conscience propre. Elle disparaît aux yeux des humains lorsque l'ajin se réveille.


capacités

immortalité
Immortalité, ou presque. Les ajins se régénèrent suite à leur mort, qu'importe la cause. Suicide, démembrement, décapitation, une balle en pleine tête : les ajins reviennent toujours à la vie. Ils ne sont pourtant pas tout à fait immortels : les cellules ne rajeunissent pas en se régénérant, les cellules régénérées ne faisant que copier les anciennes cellules détruites. La vieillesse est donc inévitable et un ajin, tout comme un humain, finira par en mourir. Pour la même raison, un quelconque handicap de naissance, une maladie etc. ne disparaîtra pas suite à une régénération.

Si un ajin est démembré, deux possibilités s'offrent à lui : si le membre/l’organe est assez proche du reste du corps, il s’y rattachera de lui-même ; s'il est trop loin, un autre repoussera. Il est dit que si un ajin est décapité et que sa tête se trouve trop loin de son corps, une autre poussera, dépourvue de ses souvenirs et de sa personnalité. La chose n'a pas encore été prouvée ou du moins, annoncée au public. Le plus probable reste qu’un ajin décapité court le risque de souffrir d’une amnésie, le degré et la nature de cette dernière dépendant de la violence de la mort ainsi que du temps à renaître.

Il est également important de noter que la douleur ne disparaît pas : chaque mort est douloureuse. Un ajin peut cependant, à force de mourir à répétition, apprendre à faire abstraction de la douleur, sans pouvoir néanmoins la faire cesser. Également, plus un ajin subit de morts, plus son temps de régénération est raccourci.

IBM
Invisible Black Matter (Matière Noire Invisible), parfois appelé « ghost », un IBM est une créature liée à un ajin, invisible aux humains, et formée par la poussière noire que semblent sécréter les ajins. Cependant, certains ajins peuvent ne pas posséder d'IBM. De forme humanoïde et d'une hauteur de plus de deux mètres en moyenne, l'apparence de ces créatures alterne d’un propriétaire à l’autre : sans tête, trapu, élancé, pourvus des caractéristiques animales, chacun est unique. Ils sont dotés d’une force égale à leur imposante carrure, une grande agilité leur permettant d’effectuer des bonds de plusieurs mètres, et des griffes acérées les aidant à s'accrocher aux murs ou à déchirer leurs victimes. Les IBM ne semblent pas posséder de personnalités propres. Ils ont la faculté de parler, mais n’étant pas pourvus d’un esprit très aiguisé, ils se contentent généralement de répéter des paroles entendues de la bouche de leur ajin, ou de répondre aux ordres de manière simple, enfantine. Leur voix est similaire à celle de leur ajin, bien que plus creuse, brisée.

Un ajin peut contrôler son IBM de deux manières différentes : en prenant le contrôle de son corps, en voyant à travers ses yeux, ou en lui donnant directement des ordres à exécuter. Certains disent que si l'IBM reste trop longtemps loin de son propriétaire, il pourrait se développer une personnalité propre, et décider de ne plus lui obéir.

Selon son expérience, un ajin peut invoquer son IBM à fréquences différentes. Les années de pratique et d'expérience influencent grandement sur l’aptitude d’un ajin à contrôler sa créature. Par exemple, un ajin récemment ressuscité d’une première mort invoquera son IBM sans le vouloir, et la créature ne fera rien en dehors de répéter en boucle des paroles prononcées par son ajin, vide de toute conscience apparente.

cri paralysant
En poussant un cri puissant, un ajin peut paralyser pendant plusieurs secondes le système nerveux des gens se trouvant autour de lui. La distance concernée varie d'un ajin à l'autre, selon son expérience. Ce cri perd de sa puissance si les victimes possèdent des connaissances et de l’entraînement face à cette situation. Un ajin peut également, s'il le désire, exclure une personne présente de l'effet de ce cri. Il est courant chez les policiers, comme les agents de DRA, de porter des écouteurs ou des protections auditives et lors des arrestations, les forces de l'ordre bâillonnent les ajins pour les empêcher d'user de leur voix.  


les relations interraciales

les ajins
Aucune information n'a pu être récoltée sur les rapports et la hiérarchie entre ajins. Plusieurs scientifiques s'entendent pour dire qu'ils pourraient se soumettre aux plus âgés, et aux plus puissants.

les goules
En général, les ajins craignent les goules qui, quant à elles, sont fascinées par les immortels. Bien que les ajins soient peu nombreux, les goules ont tendance à les voir comme des buffets ambulants. Il suffit de capturer un ajin pour avoir une source illimitée de nourriture. Les relations entre les deux espèces, si jamais elles viennent à se croiser, sont ainsi en général peu favorables.

les humains
Les hommes craignent ce qu'ils ne connaissent pas et de ce fait, ils craignent les ajins. Bien que l’existence de ces demi-dieux soit connue depuis presque vingt ans, la situation entre les deux races n'a pas évoluée. Les ajins étaient et sont toujours traqués par les humains dans une chasse au monstre quasi généralisée, notamment de la part du gouvernement qui ne lésine pas sur la propagande anti-ajin. Il n’est pas rare de voir les membres d'une famille, des amis, des partenaires tourner le dos à un proche se révélant être un ajin. Les ajins ne possèdent aucun droit aux yeux des humains, et les divers gouvernements et organismes, dont le DRA, expérimentent sur eux sans relâche ni éthique.

sexualité et reproduction
Bien que rien n’ait encore été scientifiquement démontré, un ajin ne naît pas nécessaire d’un ou deux ajins, les cas de reproduction entre deux ajins restant d’ailleurs à ce jour encore non observés. Un ajin résulterait de l’activation d’un gène inconnu — certains scientifiques prétendraient l’avoir identifié sans jamais pouvoir néanmoins en apporter la preuve — et qui serait plutôt une mutation du génome humain, un gêne dormant, une évolution de l’espèce… Personne n’a encore trouvé de réponse solide.  



© of flesh and bone
Revenir en haut Aller en bas
 

V. LES ESPÈCES.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La RdT, en espérant que se soit des fausses rumeurs
» Simple et efficace j'ose espérer
» Le rp coté horde
» [Vente] Biker Mice from Mars a.k.a. Les Souris de l'Espace.
» [Courrier à la Garde de Hurlevent]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OF FLESH AND BONE :: WHEN YOU LOOK INTO AN ABYSS :: UNDER CONDITIONS :: BLESSED WORDS-