soutenir le forum




actuellement en ville
Detroit, MI, USA
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez
 

 I really like you so I won't eat you [Hannibal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Lars Isaksen
I really like you so I won't eat you [Hannibal] Tumblr_pqjo7hxYx81rojpq2o7_250
Messages : 38 Voir le profil de l'utilisateur


05.06.19 19:15
Hannibal, un de ceux que Lars classait dans les humains intéressant. Pourquoi ? Déjà car il s'appelait Hannibal, un nom original et qui pouvait faire penser à l'histoire mais qui surtout était le nom du plus grand cannibale de la littérature ! Un homme dévorant d'autres hommes, forcément ça lui parlait. Mais aussi car Hannibal, celui que lui connaissait, pas celui des livres, était un bien étrange personnage dont Lars avait fini par beaucoup apprécier la compagnie. Car Hannibal il bossait au CCG, techniquement il était ce dont Lars devrait le plus se méfier... Mais Lars pour tout le monde c'était la gentille petite goule, celle qui était recensé, celle qui ne pourrait faire de mal à personne, celle qui prenait sa nourriture chez le CCG bien gentiment et qui ne posait pas de problèmes. Alors pourquoi il aurait peur du CCG ? Pourquoi il ne pourrait pas être ami avec un employé ? C'était bien là la preuve qu'il était dans les clous, non ? Donc un avantage pour sa couverture et puis surtout l'humain le faisait beaucoup se marrer.

Du coup Lars venait souvent le retrouver, chaque fois qu'il allait refaire son stock de nourriture du CCG ; qu'il ne toucherait pas réellement, pas pour plus d'un repas en tout cas ; venant le forcer à quitter son poste pour lui tenir compagnie pendant son repas. Puis hey, dans un sens il lui rendait service ! Car l'autre garçon était souvent si obsédé par son boulot qu'il en oubliait presque de s'alimenter. Non pas que ça change grand chose qu'il ait la peau sur les os ou pas étant donné que Lars n'avait pas pour projet de le bouffer... pour l'instant... mais disons que l'avoir en forme et capable de lui faire la conversation c'était tout de même mieux ! Puis surtout... c'était juste la meilleure des excuses pour se l'accaparer. Le petit blondinet s'était donc présenté là où travaillait son camarade, c'est à dire au département scientifique, du moins aussi loin qu'on lui permettait d'aller, soit à l'accueil, avant de demander à la personne en poste de faire venir Hannibal. Et quand ce dernier avait enfin pointé le bout de son nez c'était avec un immense sourire qu'il l'avait accueillit avant de dire « Hanniiiiiiiiiiiiiiii ! C'est l'heure de ta pause ! Viens manger avec moi ! » avait-il dit sur le ton d'un enfant en train de faire un caprice avant de lâcher un petit rire et de sourire plus encore, montrant toutes ses dents... ses dents en mode normal, pas goule, c'était déjà assez tendu ici comme ça. « Et je ne veux pas d'excuse ! Je sais de source sûr que t'as pas mangé ! Enfin de source sûr... disons que je sais que sans moi tu t'alimente pas et puis je veux pas être tout seul surtout donc même si t'as mangé je m'en fou tu viens ! » Lui ordonnait-il toujours avec cette voix d'enfant, toujours avec son rire, Lars étant de bonne humeur.


"I can't decide whether you should live or die
Oh, you'll probably go to heaven
Please don't hang your head and cry" ▵ ©️endlesslove.
No wonder why
My heart feels dead inside
Revenir en haut Aller en bas

Hannibal Yeats
I really like you so I won't eat you [Hannibal] Large
Messages : 256 Voir le profil de l'utilisateur


23.06.19 18:40
Le nez planté entre ses éprouvettes, un ordinateur et un microscope dernier cri, il en oublierait presque à quel point il hait travailler au CCG, répondant aux souhaits d’une hiérarchie aux intentions peu claires. Elles sont limpides, pour Hannibal, le profit est toujours le maître mot de telles organisations, et il n’est pas assez naïf pour croire qu’il fait le bien en y travaillant. Mais, comme dans tous les organismes qui pèsent dans la balance gouvernementale, le matos est à la pointe de la technologie, et il ne peut pas se plaindre de cela : son pragmatisme l’en empêche. Il évite cependant de trop se mêler à ses collègues, ce qui ne le change pas de ses habitudes scolaires, toujours à se mettre sciemment à l’écart. Ça ne lui demande même pas un effort particulier, c’est dans sa nature, tout simplement. Il pourrait prétendre être trop absorbé par ses expériences ou occupé par les tâches ingrates que l’on refile au stagiaire de service, se trouver des excuses pour ne pas participer à la vie sociale des employés. Mais ce n’est pas le genre d’Hannibal. Il leur dit simplement que ça ne l’intéresse pas, d’un air las et sans animosité. Ce qui a le don d’attiser l’animosité d’autrui, cela dit. Comme à chaque fois, de petits groupes se forment pour se rendre à la cafétéria et Hannibal, lui, reste concentré sur ses analyses sans même y prêter attention, bien tranquille dans sa bulle de formules chimiques et de lois biologiques.

Bien tranquille jusqu’à ce que le chargé de l’accueil vienne lui tapoter l’épaule, en lui expliquant d’un ton irrité qu’il n’est pas censé faire le messager pour le petit personnel. Vous pouviez téléphoner, répond-il, courtois, en indiquant l’appareil à côté de son bureau. Il lui offre un sourire narquois avant de retirer sa blouse blanche pour la pendre à son siège, montrant qu’il est loin d’être dupe. Avoir fait tout ce chemin pour lui dire que quelqu’un l’attend à l’entrée du département scientifique ne prouve qu’une chose : qu’il voulait tirer au flanc. Il laisse l’employé le devancer dans le couloir, remettant distraitement ses cheveux en place tout en marchant. Arrivé au sas d’entrée, il reconnaît Lars derrière la porte vitrée et lui fait un vague signe de la main tandis que l’autre se met à sourire de toutes ses dents. Han n’a jamais été doué pour imiter les effusions de joie, il ne le fait donc pas, haussant seulement un sourcil au surnom parfaitement inapproprié. Hannibal aime que l’on prononce son prénom en entier, de manière générale. Il aime aussi que Duran l’appelle Han, mais le fait que ce soit Duran joue sans doute beaucoup. En revanche, deux syllabes, c’est soit trop ou pas assez. Je ne serais pas venu jusqu’ici si je n’avais pas l’intention de manger avec toi. La voix est monotone, logique implacable exposée comme le menu d’un fastfood par un vendeur saoulé par son job. Han ou Hannibal. Si tu t’obstines à m’appeler Hanni, je vais finir par envisager sérieusement la dissection. Il mime le geste de trancher la chair au scalpel avant de lui lancer un clin d’œil complice. Cafét’ ou ailleurs ?


Revenir en haut Aller en bas

Lars Isaksen
I really like you so I won't eat you [Hannibal] Tumblr_pqjo7hxYx81rojpq2o7_250
Messages : 38 Voir le profil de l'utilisateur


30.06.19 21:49
Manger... Hannibal... non, pas manger Hannibal mais manger avec Hannibal, voilà ce que voulait Lars. Pourquoi ? Car il l'aimait bien cet humain, il le trouvait amusant ! Puis surtout quand il devait faire sembler, venir dans ce bâtiment sans intérêt pour prendre cette bouffe infecte... disons qu'il préférait à la fois avoir un témoin mais aussi un divertissement afin que le temps lui paraisse moins long. Et surtout si il n'allait pas poker son petit humain pour ces pauses miam il est certain que le pauvre bouchon finirait par mourir de mal nutrition ! Donc dans un sens c'était une bonne action qu'il faisait en plus donc hey, c'était plutôt cool non ? Du coup voilà, il était allé au plus loin qu'il pouvait dans le bâtiment où travaillait Hannibal avant de lui faire savoir via ses collègues qu'il était présent et l'attendait. N'empêche, c'était fou dans un sens de se dire qu'on était ainsi dans l'antre de la bête... oh bien sûr le monstre ici c'était lui selon des critères standards, mais il savait qu'au fond le CCG n'avait rien de gentillet et si il se passait des choses dans l'ombre disons qu'il ne serait même pas surpris ! Il était même certain que dans ce labo même il se passait des trucs bizarre mais hey... tant qu'il parvenait à maintenir l'illusion et à rester pote avec Hannibal en théorie il ne risquait pas grand chose.

Finalement il vit enfin le petit minois de son camarade apparaître et ce fut avec un énorme sourire qu'il l'avait accueillit. Et, comme à son habitude, il avait fait son gros gamin pour le saluer car disons le, Lars quand il le voulait il avait vraiment l'âge mental d'un gamin de cinq ans. Et il avait rit en entendant ses réponses, ses remarques « Hey on sait pas, ton collègue aurait pu être flemmard et juste te dire que t'étais attendu sans te dire par qui ! Donc t'aurais pu venir juste pour voir de quoi il s'agissait. » en passant il envoya un baiser au messager qu'il venait de critiquer avant de reporter toute son attention sur Hannibal « Et c'est mignon Hanni ! Ça sonne comme le surnom de Anakin Skylwaker avant qu'il ne devienne Darth Vador ! Puis t'oserais pas, je suis sûr qu'au fond tu m'aimes trop pour me découper en morceau. » avait-il dit en papillonnant des yeux avec un air de petite chose innocente avant de juste se marrer. « Et cafét, vous avez grave trop une belle vu pour que j'en profite pas. » Oui, il fallait avouer que ça c'était un de ses petits plaisir, se poser à leur cafétéria à l'étage supérieur et observer la ville depuis une des tables collée à la baie vitrée, une vue qu'il n'avait clairement pas le plaisir de voir dans sa station service ou sa baraque en ruine. Il avait alors commencé à avancé, se retournant juste un instant pour s'assurer que Hannibal le suivait bien. Une fois installé, ayant sa fameuse table prêt de la vitre, il engagea donc la conversation, ce sang synthétique dégoulinant de sa bouche pendant qu'il bouffait cette horrible fausse viande avec la propreté d'un enfant « Bon, je veux savoir tu tes ragots du boulot, fais moi rêver avec du drama, ok ? Ou tes drama perso ça marche aussi ! Je veux juste des trucs croustillant ! » avait-il demandé en souriant de toutes ses dents.


"I can't decide whether you should live or die
Oh, you'll probably go to heaven
Please don't hang your head and cry" ▵ ©️endlesslove.
No wonder why
My heart feels dead inside
Revenir en haut Aller en bas

Hannibal Yeats
I really like you so I won't eat you [Hannibal] Large
Messages : 256 Voir le profil de l'utilisateur


13.07.19 18:45
Il y a toujours quelque chose d’étrange à voir Hannibal en compagnie d’énergumènes plus sociables que lui. Un contraste surprenant, entre sa silhouette droite et peu réactive, l’expression éteinte du matin au soir, et l’autre garçon qui s’épanche en gestes exubérants et sourires trop grands. Le réceptionniste doit certainement se demander comment ils peuvent être amis, mais ses pensées importent peu pour Hannibal. Il s’amuse du fait que Lars le dénigre haut et fort, du baiser à distance qui fait maugréer l’employé du CCG. Au fond, dans ce bâtiment qu’il considère comme l’antre du mal, tout être à part a sa sympathie. Les goules recensées ont toujours suscité sa curiosité, car lui-même, s’il était goule, n’irait jamais se déclarer à l’ennemi. Bien sûr, tout le monde ne connait pas les intentions derrière les belles paroles du CCG, et Han n’en a pas de preuves. Il sait, simplement, que tout organisme ayant le pouvoir n’est jamais à cent pour cent transparent, encore moins louable. Il ne comprend pas réellement Lars, lui, il défie l’autorité en permanence, ne s’y plie que pour mieux la défier plus tard, son cerveau n’est jamais endormi pas de la publicité mensongère. Et cette chair clonée lui a tout l’air d’être un beau mensonge, même s’il participe à son amélioration. Anakin Skywalker ? Il relève sans vraiment le vouloir, peu désireux de se voir exposer toute l’épopée de ce film ou de cette série qu’il n’a pas vu. C’est plutôt parce qu’il a déjà entendu le nom. Duran lui en aura parlé un jour, sûrement. Mais Han a tendance a filtré les informations qu’il juge peu pertinentes. Oh, tu sais, quand je travaille, je mets mes sentiments de côté. Ton sarcastique, léger sourire en coin qui cache peut-être une demi-vérité. Han se sait capable de tout, pour la science.

Ils s’installent à leur table habituelle, face à une vue de Detroit aux allures de carte postale, malgré une beauté assez subjective. Il faut aimer la grisaille et les gratte-ciels, quoi. Han commence à manger son riz aux petits légumes avec toute sa minutie naturelle, ne mettant pas un grain de riz à côté de son plateau, mâchant avec une rigueur quasi robotique. Encore une fois, contraste, avec le jeune homme qui a plus l’air d’un enfant du Moyen-Âge, vu sa manière de se sustenter. Hannibal ne se retient pas d’essuyer son menton avec un coin de sa serviette, délicatement, pour apaiser ses pulsions maniaques. Si tu mangeais plus calmement, tu n’en mettrais pas partout. Sa voix est monotone, bien loin d’un sermon. Un fait, comme toujours. Du drama ? On s’est jamais rencontrés ou tu fais de l’humour ? Ses sourcils se froncent, parce que, clairement, son existence est loin d’être celle d’une star de télé-réalité. Ce qui pourrait être qualifié de drama dans sa vie ne lui fait jamais un tel effet. Trop pragmatique pour ça. Les ragots du boulot sont d’un ennui mortel. Machin s’est tapé Truc dans un placard et Bazar les a surpris, ils ont eu un blâme parce que c’était pendant les heures de travail. Tu veux vraiment entendre ça ? Il réprime un bâillement à peine feint, ce qui montre bien ce que ça lui inspire, à lui.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 

I really like you so I won't eat you [Hannibal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hamilcar : une extension pour Hannibal, Rome vs. Carthage !
» Hannibal Barkas - GL
» Scènes historiques en figurines
» Nouveau site officiel GBoH
» Hannibal Smith [Les Ratclures]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OF FLESH AND BONE :: SO THIS IS YOUR WILDERNESS :: downtown :: CCG TOWER-